/news/currentevents
Navigation

Kamouraska: un feu de tourbière à Rivière-Ouelle force l'évacuation de résidences

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il semblait être contenu en fin de journée vendredi, voilà que l’important incendie qui fait rage dans une tourbière au Kamouraska a repris de plus belle.

• À lire aussi: Progression fulgurante d’un feu de forêt au Lac-Saint-Jean

• À lire aussi: [EN IMAGES] Incendie: combat important à Rivière-Ouelle

• À lire aussi: [EN IMAGES] Un important feu de forêt toujours hors contrôle au Lac-Saint-Jean

Si bien que la municipalité de Rivière-Ouelle a procédé à l’évacuation d’une trentaine de résidences samedi matin.

«Selon les informations reçues du maire de Rivière-Ouelle, Louis-Georges Simard, le secteur du Haut-de-la-Rivière à Rivière-Ouelle est actuellement affecté par la fumée. La municipalité procède à l’évacuation d’une quinzaine de résidences vers la salle du Tricentenaire et possiblement plus tard vers le Centre Bombardier», écrivait le préfet de la MRC de Kamouraska, Yvon Soucy, sur sa page Facebook un peu avant 9 h.

La situation s'améliorait en cours de journée a précisé M. Soucy.

«La situation est beaucoup plus encourageante que ce matin, même si le feu n'est pas encore entièrement sous contrôle, il est circonscrit», a-t-il écrit.

Selon la SOPFEU, le feu, qui aurait pris naissance dans des champs des Tourbières Lambert de Rivière-Ouelle, a ravagé 120 hectares jusqu’à présent.

Le revirement de situation est dû au fait que les vents ont changé de direction durant la nuit, explique Christian Gagnon, le directeur incendie à la Régie intermunicipale du Kamouraska Ouest. Les pompiers ont ainsi perdu le contrôle du brasier.

Déjà fort occupée du côté du Lac-Saint-Jean, où un feu de forêt ne cesse de prendre de l'ampleur, la SOPFEU n'a pu immédiatement se rendre dans la région pour aider à combattre le brasier. Par contre, lueur d'espoir, un avion-citerne a été aperçu en début d'après-midi.

Les agriculteurs du secteur sont aussi venus épauler les pompiers à l’aide de leurs camions-citernes. Ils ravitaillent les équipes déployées en eau qui tentent d’humidifier le périmètre de l’incendie pour éviter qu’il ne se propage.

Par ailleurs, un avertissement concernant la qualité de l’air est en vigueur en raison de la présence de smog, notamment dans les régions de Kamouraska, de Pohénégamook, de Rivière-du-Loup et de Trois-Pistoles.