/sports/golf
Navigation

Hilton Head est un véritable zoo, selon Justin Thomas

Justin Thomas
AFP Justin Thomas

Coup d'oeil sur cet article

Le golfeur américain Justin Thomas n’est pas surpris que le premier cas de coronavirus sur le circuit de la PGA ait été déclaré à Hilton Head, en Caroline du Sud, pendant la Classique RBC Heritage.

• À lire aussi: PGA: Corey Conners à un coup du sommet à Hilton Head

Nick Watney est effectivement devenu vendredi le premier joueur de la PGA à obtenir un diagnostic positif à la COVID-19. Il s’est immédiatement retiré du tournoi, peu avant le début de la deuxième ronde.

Thomas ne croit pas qu’il s’agisse d’une coïncidence. En fait, il est plutôt consterné par la population de cette ville de la Caroline du Sud, un État américain où le virus connait une progression rapide.

«Je ne veux pas offenser Hilton Head, mais ils ne semblent pas prendre ça vraiment au sérieux. C’est un véritable zoo, a lancé Thomas lors d’un point de presse en marge de la Classique RBC Heritage. Ses propos ont été rapportés par le site The Score.

«Il y a des gens partout, a poursuivi Thomas. La plage est complètement bondée. Lorsque je me déplace en voiture, tous les restaurants que je vois sont remplis.»

«Je sais que ce n’est pas la faute de Nick car je sais qu’il est très prudent et qu’il a tout fait correctement. On ne peut pas en dire autant de beaucoup de gens à Hilton Head», a lancé Thomas.

D’autres l’auraient mérité davantage

L’Espagnol Sergio Garcia était pour sa part désolé pour son bon ami Nick Watney. «Je me sens vraiment mal pour Nick, c’est l’un des gars les plus gentils du circuit, a-t-il dit à The Score. C’est malheureux que ça tombe sur lui. Il y a beaucoup de personnes qui l’auraient mérité davantage.»

Garcia et Watney sont arrivés ensemble à Hilton Head mardi et les deux ont obtenu des résultats négatifs à leurs premiers tests de dépistage. Après quelques entraînements et la première ronde, Watney a commencé à présenter des symptômes.

«Il était très inquiet pour moi. Il m’a envoyé plusieurs messages textes et je lui ai parlé. Il m’a dit probablement 25 fois qu’il était désolé», a poursuivi Garcia.

La PGA en contrôle

Malgré tout, Justin Thomas estime que la PGA est en contrôle de la situation. D’ailleurs, selon le protocole établi, 11 joueurs, dont Garcia, et caddies qui ont été en contact avec Watney ont été immédiatement testés et ont reçu des résultats négatifs.

«Je me sens en sécurité, a dit Thomas. Si je ne sentais pas que c’était le cas, je ne serais pas ici. Le circuit a mis en place tous les protocoles qu’il pouvait.»

Après trois rondes, l’Américain pointe au 36e rang du classement de la Classique RBC Heritage avec un cumulatif de 204 (-9). Il accuse six coups de retard sur le quatuor de meneurs, formé par l’Anglais Tyrrell Hatton, le Mexicain Abraham Ancer et les Américains Ryan Palmer et Webb Simpson. Les quatre golfeurs présentent des cumulatifs de 198 (-15). Quant à Garcia, il est huitième et est à deux coups de la tête.