/sports/fighting
Navigation

Clavel sur un nuage

La boxeuse vient de signer un contrat avec Top Rank

Kim Clavel
Photo courtoisie, GYM Kim Clavel est fière d’avoir remporté le prix Pat-Tillman, qui lui a été remis par l’organisation des ESPYS.

Coup d'oeil sur cet article

« Lorsque j’étais chez les amateurs, je regardais des galas de Top Rank à la télévision. D’avoir la chance de me battre sur une de ses cartes, j’en reviens juste pas. C’est prestigieux. La petite Kim Clavel, de Joliette, va aller boxer à Las Vegas. Je vois enfin le résultat de tous mes efforts. »

C’est dans ces mots que Kim Clavel décrit la fierté d’avoir signé un contrat de copromotion avec Top Rank pour un combat qui aura lieu en juillet. Un pas de géant dans sa carrière. 

« C’est une opportunité en or, a ajouté la boxeuse qui évolue chez les mi-mouches. Mon parcours a été un chemin qui a nécessité du travail, de la sueur et de l’acharnement. 

« Lorsque tu es encadrée par les bonnes personnes, il t’arrive de bonnes choses. Lorsque tu fais les choses pour les bonnes raisons, ça te revient. Il me reste à livrer la marchandise. »

Son entraîneuse, Danielle Bouchard, n’a aucun doute dans son esprit quant à la capacité de sa protégée de laisser une belle carte de visite le mois prochain. 

« Kim va faire son boulot, a-t-elle souligné. C’est une performante. Ce qu’elle aime, ce sont les défis. Ce type de pression, ça lui donne des ailes. »

Pour le moment, Clavel ne connaît pas encore la date précise de son duel et contre qui elle en découdra dans la Ville du vice. 

Digne de Rocky

Comme on l’a mentionné à plusieurs reprises dans les dernières semaines, les boxeurs et leurs entraîneurs doivent être créatifs dans leurs camps d’entraînement. Clavel et son équipe ne sont pas différentes des autres. 

« Ça ressemble au camp de Rocky, a mentionné la boxeuse du groupe GYM. C’est un camp super intense. C’est loin d’être le plus long dans ma carrière. Je charrie des brouettes de roches dans le sable. Je fais de la natation et des sprints de kayak. C’est vraiment cool comme camp, mais c’est aussi très dur. »

Clavel a également accès à un gymnase de boxe privé dans les Laurentides avec Bouchard et Stéphan Larouche. Pour le reste, c’est un secret d’État. 

« Kim n’est pas repartie de zéro, a précisé Bouchard. Elle s’est maintenue en bonne condition physique, selon nos évaluations. 

« Pour ce qui est du camp, on a été ingénieux. Stéphan nous a donné un bon coup de pouce en ce qui a trait à la logistique boxe pour le camp. Pour ce qui est de la préparation physique, Fred Laberge a conçu un programme à distance. Kim lui parle au quotidien. Elle a droit à un camp très diversifié. »

Quelques larmes 

Dimanche, Clavel a écouté la cérémonie des ESPYS en compagnie de Bouchard et de Larouche. Elle y a reçu officiellement son prix Pat-Tillman. 

« J’étais assise près de la télévision. J’ai été impressionnée par la qualité du reportage, a-t-elle expliqué. J’ai encore eu la larme à l’œil lors de la séquence avec ma grand-mère qui me faisait l’annonce de mon honneur. 

« Dans une vie, ça se peut que tu vives un tel événement une seule fois. Je remercie la vie. »

Cet honneur a donné droit à une vague d’amour à l’endroit de la boxeuse sur ses réseaux sociaux au cours des deux dernières semaines. 

« J’ai remarqué une hausse notable de mes abonnés. Je reçois plus de messages en anglais en dessous de mes statuts également. J’ai notamment reçu une vidéo d’une petite fille qui m’a dessinée en boxeuse et en infirmière. Ça m’a beaucoup touchée. »