/entertainment/tv
Navigation

Jean-Carl Boucher: l’effet «Tactik»

Jean-Carl Boucher: l’effet «Tactik»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jean-Carl Boucher n’était encore qu’un adolescent et sa carrière de comédien débutait à peine quand s’est amorcée l’aventure de la série jeunesse Tactik, il y a plus de 10 ans. Mais il n’est pas prêt d’oublier les années à incarner Diego Molina au sein d’une équipe où «il y avait toujours quelque chose de magique».

Pas surprenant quand il confie que plusieurs grandes amitiés ont pris forme et se sont solidifiées durant le tournage des six saisons. «De pouvoir avoir une émission quotidienne et d’être dans presque tous les épisodes avec ses amis, et de jouer des amis dans une série, c’est assez le fun. Chaque fois qu’on se voit, on espère retrouver l’énergie du plateau.»

Retour apprécié

D’abord diffusée à Télé-Québec, la fiction où on suit les tribulations de jeunes joueurs d’une formation de soccer mixte a été reprise par la chaîne Unis TV. Grâce à ce retour en ondes, le jeune Diego renoue donc avec le quotidien des téléspectateurs, au plus grand plaisir de son interprète.

«Dans les dernières années, il y avait eu un petit “down” de Tactik quand je me promenais dans la rue, mais avec ça, ça reprend, assure Jean-Carl Boucher. Il y a du monde au dépanneur qui me dit “hey Diego”. Mon Dieu, ça fait du bien de savoir qu’il y a aussi un autre public qui peut apprécier cette série parce que j’aime beaucoup ce qu’on a fait, j’en suis très fier.»

Le comédien qualifie de «gros pas vers l’avant» l’idée que de vrais enfants ont reçu un vote de confiance afin de créer les différents personnages.

«Pour une série jeunesse, on révolutionnait un peu le truc parce que ce n’était pas des adultes de 30 ans qui jouaient des jeunes de 12 ou 13 ans, mais de vrais jeunes qui les jouaient.»

Malgré une expérience de vie limitée, les acteurs abordaient des enjeux sérieux, comme les responsabilités qui venaient avec leurs personnages.

«On avait 15 ans et on avait des discussions sur quel était le modèle à donner à des jeunes. C’était assez ironique parce qu’on avait 15 ans. J’y repense aujourd’hui et ça me fait bien sourire.»

Projet jeunesse

Lié à une autre série, Jean-Carl Boucher a encore un pied dans l’univers télé jeunesse. Après avoir été chaudement recommandé par quelques auteurs de Tactik, il a été approché à titre de réalisateur.

Cette fois, par contre, il ne défendra pas de rôle. Cette période de sa vie, il ne ressent pas le besoin de la revivre sous les projecteurs.

«Il y a certains types d’acteurs et il y a des gens qui sont faits pour ça, qui ont cette énergie et à qui il faut quasiment leur dire d’enlever une bûche, mais je ne suis pas ce type de comédien. J’ai l’impression que de diriger, c’est peut-être plus mon truc.»

La troisième saison de Tactik est diffusée sur Unis TV, du lundi au vendredi, à 17 h et 17 h 30. La quatrième sera relayée cet automne.