/opinion/blogs/columnists
Navigation

L’école au cœur du monde des ados

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers d’élèves de cinquième secondaire décrocheront leur diplôme cette semaine. Ils et elles n’auront pas de bal de finissants, c’est plate, j’en conviens. Ce qui est encore plus plate, c’est de constater que les adolescents ont été les laissés pour compte du système éducatif pendant la pandémie.

J’ai détesté être ado. Je me sentais constamment dans un entre-deux : trop jeune pour être complètement libre, mais trop vieille pour accepter d’être restreinte. 

Ce qui me motivait à me lever chaque matin, c’était l’idée de voir mes amis à l’école, d’aller à ma pratique de théâtre en parascolaire ou encore d’échanger avec mes enseignants.

Si, à l’époque, on m’avait privée pendant 3 mois de ces liens précieux, j’aurais sombré.

C’est ce que le gouvernement a fait aux élèves du secondaire, en annonçant que leur école ne rouvrirait qu’en septembre. On a empêché les adolescents québécois de bénéficier de relations déterminantes pour leur épanouissement.

Les homards ont besoin d’amour

Décrochage, solitude, idées noires : les conséquences de la crise sanitaire sur les élèves du secondaire n’ont pas été suffisamment prises en considération. 

Il aurait fallu être plus créatif pour trouver les moyens de les ramener à l’école, au moins à temps partiel.

Le ministre de l’Éducation aurait-il oublié l’importance du filet social qu’apporte l’école à ces personnes qui passent à travers cette période tumultueuse de leur vie ? Aurait-il oublié ce que c’est que d’être ado ? 

La psychanalyste française Françoise Dolto comparait l’adolescence à la mue des homards. Quand ces crustacés changent de carapace, ils se retrouvent sans protection. Pendant la transition, ils sont plus fragiles.

Il est primordial de tenir compte des besoins des adolescents, afin de leur offrir un contexte favorable à leur développement, et ce, même en pandémie.

Ces adultes en devenir ont besoin d’amour. Un système d’éducation bienveillant en est un qui permet aux adolescents de s’épanouir pleinement.