/news/currentevents
Navigation

Mort tragique d’un petit garçon

L’enfant devait fêter son 4e anniversaire de naissance dans les prochains jours se noie dans la piscine familiale

Coup d'oeil sur cet article

Un enfant de 3 ans a perdu la vie dans la piscine familiale d’une résidence de Charlesbourg, lundi après-midi.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Les autorités ont été alertées de l’urgence survenue au 1425 rue Mazarin peu après 13 h 30.

À leur arrivée, le petit garçon, qui devait fêter son 4e anniversaire de naissance dans quelques jours, était déjà dans une situation critique.

Photo Agence QMI, Guy Martel

« Les policiers sont arrivés rapidement et ont entamé des manœuvres de réanimation sur les lieux. Les paramédics ont également été mis à contribution », a expliqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), David Pelletier.

L’enfant a ensuite été transporté au centre hospitalier.

Au moment de son transport à l’hôpital, il était en arrêt cardiorespiratoire, précise-t-on. Son décès a finalement été confirmé quelques heures plus tard.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Moment d’inattention

Des enquêteurs et l’identité judiciaire ont été déployés sur la scène pour rencontrer des individus et établir les circonstances du drame.

Le bambin aurait réussi à ouvrir la porte de la galerie menant à la piscine et y serait tombé, lors d’un court moment d’inattention de la personne qui le surveillait.

Jointe lundi soir, la sœur de la victime était bouleversée par la perte de son petit frère, elle qui n’était pas à la résidence lors du drame.

« Tu vas énormément me manquer mon amour, mon bébé, mon petit bonheur tout pour moi (...) Je t’aime très fort, repose en paix », a écrit l’adolescente sur les réseaux sociaux.

Bouleversés

Des voisins de la demeure familiale qui ont observé l’intervention des secours, impuissants, ont dit être complètement ébranlés par la situation.

« Je l’ai vu sur la civière, ils [les secouristes] pompaient depuis une demi-heure. Je le connaissais bien, le jeune, c’était un bon petit gars. Quand je l’ai vu sur la civière, ça m’a fait quelque chose », déplore l’un d’eux.

« Les enfants, ça bouge tellement rapidement, il faut toujours les avoir à l’œil... C’est vraiment triste, mais on ose espérer... », a-t-il ajouté, avant qu’on apprenne la funeste nouvelle.

« Au début, je croyais que c’était le père qui était blessé. Je suis restée proche pour pouvoir aider le petit garçon s’il se retrouvait seul. Mais quand j’ai vu que c’était lui qui ne respirait pas, ça a été tout un choc », souffle une autre voisine, précisant que le père s’est toujours bien occupé de son fils.

L’agent du SPVQ, David Pelletier, a d’ailleurs rappelé à tous les parents d’être vigilants lors de la baignade de leurs enfants en ce début d’été, alors qu’on déplore une deuxième noyade en quelques jours dans la capitale nationale.

Avec la collaboration d’Arnaud Koenig-Soutière