/entertainment/shows
Navigation

Des shows en ciné-parcs plus chaleureux que prévu

«Je m’attendais à une ambiance froide», avoue Sonny Caouette, de 2Frères

Coup d'oeil sur cet article

Le duo 2Frères a été le premier artiste québécois à lancer l’idée de chanter dans des ciné-parcs. Éric et Sonny Caouette ont testé la formule pour la première fois, mardi soir, à la Baie de Beauport, dans le cadre de la série TD musiparc. Leur verdict : c’est plus convivial qu’ils ne l’imaginaient.

«Je m’attendais à ce que l’ambiance soit froide à cause du fait que les gens allaient être dans leurs voitures et que ça allait être difficile de communiquer avec nous leur bonheur d’être présents. Finalement, c’était beaucoup, beaucoup plus chaleureux que ce à quoi je m’attendais», résume Sonny Caouette, qui a remarqué que plusieurs spectateurs sortaient de leurs véhicules pour apprécier le concert.

Ce sont donc deux frères satisfaits que Le Journal a rencontrés dans le lobby de leur hôtel de Québec, mercredi. Satisfaits mais avec les doigts amochés, ont-ils confessé.

«Je n’avais pas joué beaucoup de guitare pendant le confinement», dit Éric Caouette.

Ce dernier avoue qu’il était nerveux «comme rarement j’ai été nerveux» avant de monter sur la scène, mardi soir.

«D’emblée, je suis nerveux les soirs de première et là, c’en était une grosse. C’est un concept que nous n’avions jamais testé. Notre mise en scène n’était pas trop soudée parce qu’on voulait se laisser la liberté de s’adapter. Enfin, nous étions en formule trio avec un multi-instrumentiste, Dimitri Lebel, à qui on demande de diviser son cerveau en mille, il joue un peu de tout. Tout ça me stressait», raconte le chanteur et guitariste.

Plusieurs spectateurs se sont présentés plus tôt en soirée.
Photo Agence QMI, Simon Clark
Plusieurs spectateurs se sont présentés plus tôt en soirée.

Détour risqué chez Émile

Techniquement, à part la présence directement sur la scène de leur ingénieur de son, les frères n’ont pas noté de grandes différences avec les concerts normaux.

L’insertion d’un segment où ils prenaient en direct les demandes spéciales que le public leur faisait parvenir en ligne leur a cependant permis d’ajouter une dose de risque au spectacle puisqu’ils ne connaissaient pas certains titres réclamés, dont Ça va, d’Émile Bilodeau.

«On la connaissait pour l’avoir entendue souvent, mais on ne l’avait jamais faite», confie Sonny.

«Je l’avais peut-être déjà grattée chez nous, pour le fun, mais je ne l’avais jamais apprise. Personnellement, ça ne me dérange pas parce que le but est justement de se mettre en danger.»

Des klaxons pour le rappel

Ciné-parc ou pas, 2Frères a respecté la tradition de revenir pour un rappel. Sauf qu’au lieu d’une ovation, c’est à coups de klaxon et au clignotement des phares qu’ils ont été réclamés. 

«C’était vraiment magnifique», dit Sonny Caouette.

Tellement qu’au moins une voiture a eu besoin d’un survoltage pour repartir de la Baie de Beauport.


2Frères sera en concert au ciné-parc de Mercier, jeudi soir et vendredi, et le duo sera à Val-Morin, samedi.

Vous aimerez aussi voir