/news/currentevents
Navigation

Un jeune de 18 ans meurt tragiquement à Lévis

Un jeune de 18 ans meurt tragiquement à Lévis
Photo Dominique Lelièvre

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune homme de 18 ans est décédé à moto dans la nuit de mardi à mercredi après avoir heurté le muret d’un viaduc à Lévis.

Le tragique événement s’est produit sur le chemin Industriel, près de la rue de Bernières, où un viaduc a été inauguré il y a un an pour relier les secteurs de Saint-Rédempteur et de Saint-Nicolas.

Un jeune de 18 ans meurt tragiquement à Lévis
Photo Dominique Lelièvre

Le jeune motocycliste semblait circuler vers l’est. Selon les observations des policiers, au lieu de tourner à droite, où un rond-point permet d’accéder au viaduc, il aurait continué son chemin vers un cul-de-sac aménagé environ 200 mètres plus loin pour permettre le passage du viaduc.

« On ne sait pas s’il ne connaissait pas la configuration ou s’il y a eu perte de contrôle, mais il a terminé sa course dans le muret du viaduc », décrit le porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Maxime Pelletier.

La force de l’impact laisse supposer que la vitesse pourrait avoir contribué au drame, soulève M. Pelletier.

Une enquête policière s’est amorcée et permettra d’en savoir plus sur les causes de l’événement. Le Bureau du coroner a aussi été informé des faits.

Le décès de la victime, originaire de Saint-Raymond, dans Portneuf, a malheureusement été constaté par les premiers répondants. Son identité n’était pas connue au moment d’écrire ces lignes.

C’est une passante qui empruntait un chemin de gravier situé près du viaduc qui a d’abord aperçu le corps et des débris de moto un peu après minuit, alertant ensuite les autorités.

On ignore toutefois à quel moment la collision a eu lieu précisément. Il semble que la victime était seule. La moto impliquée est une Kawasaki 400, selon le SPVL.

« Je n’aurais pas pu rien faire » a expliqué l’une des premières à intervenir sur les lieux du drame.

Secouée par les images, la témoin a pu fournir quelques détails aux enquêteurs. Elle a préféré ne pas être identifiée.

Permis en règle

Selon le SPVL, le motocycliste détenait un permis d’apprenti conducteur de moto de classe 6A en règle. 

Depuis mai 2018, les titulaires de ce type de permis n’ont plus l’obligation d’être accompagnés par un motocycliste d’expérience, mais doivent respecter un couvre-feu entre minuit et cinq heures, et ne peuvent transporter de passager, selon la SAAQ.

Au passage du Journal mercredi matin, sur place, seules les traces de l’impact sur la paroi du viaduc témoignaient de la collision.

Sur les réseaux sociaux, des internautes se demandent si l’obscurité et la nouvelle configuration de la route ont pu jouer un rôle dans l’événement parce que le chemin Industriel, selon eux, se termine abruptement.

Sur place, on constate qu’il y a un arrêt obligatoire à faire près de la fin de ce chemin. La signalisation indique aussi que c’est une route sans issue.