/sports/others
Navigation

Mont-Sainte-Anne: une autre remontée utilisée cet été

FD-ACCIDENT MONT ST ANNE GONDOLES
Photo d'archives, Agence QMI L’accident était survenu à la station de ski Mont-Sainte-Anne le 21 février dernier. Sur la photo, des télécabines le jour de l’accident.

Coup d'oeil sur cet article

Après deux incidents au cours de l’hiver, les télécabines de la station de ski Mont-Sainte-Anne resteront fermées aussi pour la saison estivale de vélo de montagne. Une autre remontée mécanique sera utilisée pour les amateurs de descente.

Depuis la fermeture précipitée de toutes les stations de ski du Québec en mars dernier, rien n’a bougé ou presque au Mont-Sainte-Anne en raison de la pandémie de COVID-19. Les travaux et les inspections ont été suspendus.

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) confirme que la remontée ne peut toujours pas être remise en marche.

«Il y a toujours un scellé sur l’appareil. La remontée ne peut pas être utilisée. Le scellé sera retiré la semaine prochaine et des travaux vont être faits. Nous aurons des gens sur les lieux», a expliqué Sylvain Lamothe, porte-parole de la RBQ.

La CNESST serait également impliquée, de même que le fabricant.

Entretien nécessaire

Le Mont-Sainte-Anne a récemment avisé sa clientèle.

«Il a déjà été mentionné dans des communications précédentes à notre clientèle que la télécabine ne serait pas en fonction cet été afin de procéder aux inspections et à la maintenance nécessaire. La remontée Panorama Express est donc l’alternative retenue afin d’offrir un accès au sommet», a expliqué Simon Lefebvre, chef de service aux communications du Mont-Sainte-Anne.

La remontée Panorama Express, plus récente que les télécabines, est en service depuis le vendredi 26 juin.

Le 21 février, l’accident des télécabines avait fait 21 blessés après un «arrêt d’urgence non sollicité».

Une action collective a été déposée contre le Mont-Sainte-Anne pour défaut «d’entretenir et d’inspecter la station de ski, y compris la remontée mécanique».   

Le 11 mars, 32 personnes ont été évacuées, et une personne, légèrement blessée, a été transportée à l’hôpital.

Un «creux de tension» sur l’alimentation électrique serait à l’origine des incidents.