/news/politics
Navigation

Plus de signalisation pour protéger les travailleurs

Une quarantaine de mesures ressortent du Plan d’action de la CAQ

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le ministre des Transports, François Bonnardel, et la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault (à gauche), lors de l’annonce de vendredi matin sur le chantier de l’autoroute Henri-IV, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Plus de radars, de nouvelles barrières contrôlées à distance et des casques plus voyants, voilà ce à quoi les automobilistes devront s’attendre lorsqu’ils traverseront un chantier routier à partir de maintenant.

• À lire aussi: On peut recommencer à vivre

C’est ce que le gouvernement de la CAQ a annoncé, vendredi matin, lors du dévoilement du Plan d’action 2020-2023 en matière de sécurité sur les chantiers routiers.

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Entre autres mesures, les signaleurs, qui porteront désormais un casque « plus voyant », pourront utiliser des barrières télécommandées pour les aider dans leur travail et créer un obstacle entre eux et les automobilistes. Il s’agit d’une première utilisation de cet appareil au Québec.

« Prendre action »

De nombreux radars pédagogiques, indiquant aux conducteurs leur vitesse, seront également ajoutés sur plusieurs chantiers pour inciter les gens à ralentir.  

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Entre 2017 et 2019, près de 1700 accidents sont survenus dans des zones de travaux, faisant 2309 victimes, dont 24 en sont décédées. Du nombre des blessés, 70 étaient des signaleurs routiers et cinq d’entre eux ont succombé à leurs blessures.

Quebec
Photo Stevens Leblanc

« Il fallait faire quelque chose et prendre action [...] pour sécuriser ces travailleurs sur les chantiers », lance le ministre des Transports, François Bonnardel.

Quebec
Photo Stevens Leblanc

« Je suis très sensible à cette réalité que vivent les travailleurs sur les chantiers. Il y a une nécessité d’agir », affirme de son côté la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Une quarantaine de mesures ressortiront de ce plan qui prend effet immédiatement, mais qui sera déposé cet automne.

Du chemin à faire

Le président de CSD-Construction, Carl Dufour
Photo Jérémy Bernier
Le président de CSD-Construction, Carl Dufour

Pour le président de CSD Construction, Carl Dufour, ces nouvelles mesures sont un bon début, mais il y a encore du chemin à faire.

« Ce qu’on aurait aimé, c’est d’avoir une signalisation de chantier “actifs” et “non-actifs” », indique-t-il.

Quebec
Photo Stevens Leblanc

Ce genre de signalisation permettrait aux automobilistes de savoir s’il y a des travailleurs sur les chantiers.

« Souvent, [les automobilistes] arrivent sur un chantier de soir ou de fin de semaine où il n’y a pas de travailleurs. Ils arrivent ensuite sur un deuxième ou un troisième chantier, pensant qu’il n’y a personne alors que ce n’est pas le cas, et c’est là que se produisent les accidents », soutient M. Dufour.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Inefficace ?

Du côté de l’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec (ATSRQ), on croit que les nouvelles mesures n’aideront en rien à mieux protéger les signaleurs.

« Si je prends les trois morts qui sont survenues l’an dernier, il n’y a aucune des mesures annoncées aujourd’hui qui auraient pu leur sauver la vie », affirme le président de l’organisation, Jean-François Dionne.

D’ailleurs, il dédaigne particulièrement les radars pédagogiques qui, selon lui, n’ont pas l’effet escompté, mais plutôt l’inverse. 

Nouvelles mesures appliquées sur les chantiers routiers 

  • Plus de radars pédagogiques
  • Introduction de barrières contrôlées à distance
  • Port d’un casque « plus voyant » pour les signaleurs
  • Bonification de la formation des signaleurs 
  • Présence policière accrue
  • Sensibilisation des employeurs pour une meilleure rotation des signaleurs
  • Amélioration du choix de l’emplacement des signaleurs pour qu’ils soient plus visibles
  • Amélioration de l’éclairage de nuit
  • Sensibilisation des entrepreneurs pour retirer les cônes lorsque les chantiers sont inactifs pendant plusieurs jours.