/entertainment/music
Navigation

Sept spectacles virtuels à voir au FIJM

Coup d'oeil sur cet article

À défaut de pouvoir présenter l’événement sous sa forme habituelle à cause de la pandémie de COVID-19, les programmateurs du Festival international de jazz de Montréal (FIJM) ont concocté une édition spéciale entièrement numérique et gratuite qui proposera au cours des quatre prochains jours plusieurs concerts exclusifs. Voici sept rendez-vous à ne pas manquer :

Jordan Officer 

Jordan Officer
Photo d’archives
Jordan Officer

Un habitué du Festival de jazz, le guitariste montréalais Jordan Officer offrira ce concert unique enregistré à L’Astral qui a été transformée en studio télé pour cette édition virtuelle du FIJM. Officer profitera certainement de cette occasion pour faire découvrir à ses fans des chansons de ses trois prochains albums qui paraîtront en juillet. 

► Le 28 juin à 18 h

Charlotte Cardin

Charlotte Cardin
Photo d’archives
Charlotte Cardin

Un an après avoir livré un spectacle mémorable devant une marée de spectateurs sur la Place des Festivals en ouverture du FIJM l’an passé, la populaire chanteuse québécoise Charlotte Cardin offre un nouveau cadeau à ses fans avec ce concert intime qui a aussi été capté sans public dans la salle de L’Astral. 

► Le 28 juin à 20 h

Pierre Kwenders

Pierre Kwenders
Photo d’archives
Pierre Kwenders

Le chanteur montréalais Pierre Kwenders a reçu le mandat de faire danser les festivaliers dans leur salon (ou sur leur terrasse) avec cette performance qui sera diffusée en ligne en direct de L’Astral. Pour cet évènement de fin de soirée, Kwenders sera accompagné notamment d’un VJ. 

► Le 27 juin à 22 h

Elisapie

Elisapie
Photo d’archives
Elisapie

Après avoir offert une performance remarquée mardi passé au Spectacle de la fête nationale, Elisapie s’est aussi prêtée au jeu d’offrir un concert intime sans public à L’Astral. La chanteuse inuk interprétera certainement des chansons de son plus récent album, le très beau The Ballad of the Runaway Girl

► Le 29 juin à 19 h 40

Jean-Michel Blais

Jean-Michel Blais
Photo d’archives
Jean-Michel Blais

Comme toujours, le Festival de jazz de Montréal ratisse large et ne se limite pas au jazz. Les amateurs de musique néoclassique seront bien servis avec ce concert du pianiste montréalais Jean-Michel Blais qui a aussi été filmé spécialement pour l’occasion. Jean-Michel Blais, qui a récemment signé la musique du film Matthias et Maxime de Xavier Dolan, propose une musique calme et enveloppante qui fait du bien à l’âme. 

► Le 29 juin à 20 h 

Dominique Fils-Aimé

Dominique Fils-Aimé
Photo d’archives
Dominique Fils-Aimé

Révélé à l’émission La Voix en 2015, Dominique Fils-Aimé a connu un beau succès d’estime l’an passé avec son second album, Stay Tuned, lauréat du Félix de l’album jazz de l’année au Gala de l’ADISQ. La chanteuse montréalaise qui puise son inspiration dans les icônes de la musique soul des années 1940 à 1960 (de Billie Holiday à Nina Simone) livrera son mélange de blues et de jazz dans un concert intime enregistré à L’Astral. 

► Le 30 juin à 19 h 40.

Des concerts historiques

Oliver Jones
Photo d’archives
Oliver Jones

En plus d’offrir aux festivaliers un grand nombre de concerts exclusifs mettant en vedette des artistes québécois, les programmateurs du Festival de jazz ont pigé dans leurs archives pour retrouver des captations de concerts qui ont marqué les 40 ans d’histoire de l’événement. La série Les trésors du festival proposera donc chaque soir un spectacle historique qui avait été filmé pour la télévision l’année de sa présentation. Le concert d’Oscar Peterson et Oliver Jones en 2004 ouvrira le bal ce soir, suivi de ceux de Jaco Pastorius (en 1982) demain, de Miles Davis (1985) lundi et de Sarah Vaughan (1983) mardi. 

► Tous les jours à 20 h 23.


L’édition spéciale numérique du Festival de jazz de Montréal est présentée en ligne du 27 au 30 juin sur les plateformes numériques de l’événement. Pour plus de détails sur la programmation : www.montrealjazzfest.com