/news/education
Navigation

Des capsules vidéo pour faire découvrir le monde aux jeunes

Un enseignant se donne pour mission de montrer la réalité des enfants dans le monde

Olivier Chiasson
Photo courtoisie, leprofnomade.com Le prof nomade, Olivier Chiasson, entouré d'élèves de l'unique école primaire du village de Port Barton sur l’île de Palawan aux Philippines, au retour des fêtes le 7 janvier 2019, « une visite coup de cœur ».

Coup d'oeil sur cet article

Faute de pouvoir voyager à l’étranger cette année, un enseignant lavallois passionné d’aventures propose aux jeunes de découvrir le monde à travers des capsules vidéo qu’il a réalisées partout autour du globe. 

« Je voulais me trouver une mission, alors j’ai jumelé mes passions, c’est-à-dire l’enseignement et le voyage, explique Olivier Chiasson. Dans mes voyages précédents, j’espérais toujours pouvoir visiter les écoles. Je l’ai mis en application. »

Celui qui est connu sous le pseudonyme du « prof nomade » profite de ses expéditions à l’étranger pour visiter les écoles primaires et réaliser des capsules vidéo pédagogiques gratuites, à saveur culturelle et instructive. Tout est mis en ligne sur le site leprofnomade.com.

« Je veux donner un aperçu aux élèves du Québec pour leur montrer à quoi ressemble l’éducation ailleurs. Ici, il y a beaucoup d’immigrants de diverses nationalités, poursuit celui qui est affecté à l’école Sainte-Marguerite. J’essaie toujours de montrer le positif. »

En 2018, le jeune enseignant de 34 ans a décidé de prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde, comme il l’avait toujours espéré. En 11 mois, il est parvenu à visiter 17 écoles sur trois continents différents. 

Enseigner la différence

Quelques fois, il a pu profiter de son passage dans les écoles pour enseigner la culture québécoise, ou encore quelques notions d’anglais, à des élèves souriants, bien conscients de leur chance, n’ayant pas tous accès à l’école gratuitement, souligne-t-il.

« Ce qui m’a marqué, c’est la pauvreté. J’ai vu des profs enseigner avec leurs enfants dans les bras [et] des écoles en milieu rural où les conditions étaient complètement différentes des nôtres, explique-t-il. Mais aussi le bonheur des élèves, qui apprécient beaucoup la chance qu’ils ont. »

Même s’il aurait dû se trouver au Sénégal à l’heure actuelle pour poursuivre sa mission éducative — et non « au Canada », comme l’indique la mise à jour de son site internet —, le professeur a plutôt profité du confinement pour devancer la publication de son second roman.  

« Tout était réservé pour le voyage, mais on connaît la suite, dit-il en riant. [L’auteur Antoine Gervais et moi avons] pu mettre plus de temps à l’écriture. Le tome deux était prévu pour l’été ou la rentrée scolaire. Là, il est déjà publié. » Ses romans, inspirés de ses voyages, racontent les aventures de Monsieur Olivier qui parcourt le monde.

Matériel pédagogique 

Pour accompagner ses capsules vidéo, le prof nomade produit également du matériel pédagogique, utilisé par plus de 500 professeurs, croit-il, s’il se fie aux données de vente sur son site internet.

« J’ai créé du matériel pédagogique en lien avec l’univers social, l’éthique et culture religieuse [et] la géographie. C’est du matériel clé en main pour les enseignants », indique-t-il.

Même si son voyage a été annulé, il maintient que ce n’est que partie remise : il prévoit utiliser ses congés sans solde pour poursuivre son projet dans les années à venir.