/opinion/columnists
Navigation

Le cauchemar des Îles-de-la-Madeleine

Coup d'oeil sur cet article

Espérons qu’il ne faudra pas attendre un drame encore plus grave pour que le Nouveau-Brunswick permette aux Québécois de visiter les Îles-de-la-Madeleine sans risquer leur vie cet été.

Le voyage vers les Îles s’est transformé en véritable cauchemar pour un couple de Montréalais, la semaine dernière, lorsque leur voiture a percuté un orignal, les blessant grièvement. C’était à prévoir.

L’idée de franchir les quelque 720 kilomètres séparant le Québec du traversier vers les Îles-de-la-Madeleine sans pouvoir s’arrêter pour manger ou dormir relève de la folie. Or, avec le début de la saison touristique, des milliers d’autres Québécois – dont je suis – seront contraints d’effectuer le même parcours du combattant.

Les risques de voir d’autres incidents du genre, sinon plus graves, sont tout aussi grands qu’injustifiables.

Corridor désigné

L’idée d’un corridor, qui comprendrait des endroits désignés où s’arrêter, apparaît pourtant très simple.

Le Nouveau-Brunswick constitue l’une des provinces les moins touchées par le coronavirus au pays. On peut comprendre sa volonté d’éviter une propagation. Sauf qu’avec les connaissances dont on dispose désormais, il est tout à fait possible d’aménager un corridor sécuritaire sans risquer d’essaimer le virus.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine en a appelé directement à François Legault dans nos pages, afin qu’il intervienne auprès de son homologue du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs. Cette intervention apparaît en effet nécessaire.

Bulle Québec

Cette semaine, les premiers ministres des provinces des Maritimes se sont entendus sur une « bulle atlantique » qui permettra à leurs résidents de franchir les frontières de leurs provinces respectives sans devoir s’isoler. François Legault doit maintenant parvenir à négocier une « bulle Québec » pour éviter le pire.

On ne devrait sous aucun prétexte jouer ainsi avec la vie des gens. C’est néanmoins l’effet que produit le refus obstiné du Nouveau-Brunswick d’aménager des conditions acceptables pour accéder à ce joyau du Québec que représentent les Îles-de-la-Madeleine.