/news/politics
Navigation

Les conservateurs critiquent les bourses pour le bénévolat étudiant

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur a dénoncé dimanche le fait que l’octroi de 900 M$ par le gouvernement fédéral pour les étudiants qui font du bénévolat soit assuré par une tierce partie, en l’occurrence, l’organisme international UNIS. 

Dans une lettre envoyée à la vérificatrice générale du Canada, Karen Hogan, les conservateurs ont déclaré que cette mesure soulevait «des préoccupations justifiables» et que «les liens entre l’organisme UNIS et le premier ministre [Justin Trudeau] sont bien connus».

Puisqu’une tierce partie est impliquée dans le dossier, le gouvernement n’ajoutera pas ce montant aux dépenses d’Ottawa pour la pandémie. Le parti d’opposition a donc indiqué qu’il s’agissait d’un contournement du processus habituel.

«Le gouvernement Trudeau engage des niveaux de dépenses et d’administration de programmes sans précédent pendant la COVID-19, mais ça ne veut pas dire que la responsabilisation, la transparence et la valeur de l’argent devraient être ignorées. En fait, elles ne doivent jamais être ignorées», ont indiqué les députés conservateurs Pierre Poilievre, Dan Albas et Raquel Dancho.

Grâce à cette initiative d’Ottawa, des étudiants de niveau postsecondaire et de récents diplômés pourront toucher entre 1000 et 5000$ en faisant du bénévolat.