/weekend
Navigation

Un premier simple rempli d’espoir pour Rosa Laricchiuta

Rosa Laricchiuta
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Rosa Laricchiuta avoue avoir vécu une période de confinement constituée de hauts et de bas. Le lancement du premier simple de son projet Black Rose Maze apporte enfin un peu d’espoir.

Le premier extrait de cet opus en anglais qui sera lancé le 7 juillet sur l’étiquette Frontiers s’intitule In The Dark.

Le simple a obtenu 173 000 visionnements depuis son apparition, le 2 juin, sur la plateforme YouTube.

L’album Black Rose Maze devait, à l’origine, être lancé en octobre. Frontiers Records a révisé ses plans en raison de la situation actuelle.

« In the Dark roule super bien sur YouTube. Cette sortie me remonte le moral et amène un peu d’espoir. Ça va amener un peu d’action cet été. Un autre simple va suivre en juillet », a lancé l’auteure, compositrice et interprète, lors d’un entretien téléphonique. 

Moment intense

Pour le premier de quatre albums avec cette étiquette italienne spécialisée dans le hard rock, Rosa Laricchiuta troque son nom pour celui de Black Rose Maze.

« Le contrat signé avec Frontiers est pour un groupe », a fait remarquer la finaliste de l’émission La Voix, édition 2015.

Black Rose Maze est une formation constituée de Rosa Laricchiuta à la voix, Andrea Seveso à la guitare, Michele Sanna à la batterie et Erika Ceruti aux voix. Le réalisateur Allessandro Del Vecchio est à la basse et aux claviers et le chanteur Jeff Scott Soto, de la formation étoile Sons of Apollo, ajoute sa voix sur la pièce Laws of Attraction.

In the Dark est une pièce très personnelle qu’elle a écrite au complet.

« Ça raconte un moment intense et profond de ma vie où j’ai décidé, lorsque j’étais plus jeune, de sortir d’une relation abusive. J’étais dans le noir et je ne savais pas comment m’en sortir. Les gens de Frontiers ont choisi cette pièce, pour le premier simple, sans connaître l’histoire derrière. J’étais contente de leur choix. Je n’avais jamais parlé de ça en détail », a-t-elle précisé.

The Voice

Rosa Laricchiuta est affectée, comme la majorité des artistes, par la situation actuelle. Sa tournée estivale avec Éric Lapointe à titre de choriste, des possibilités de travail en studio aux États-Unis et des spectacles dans des festivals en Europe sont tombés à l’eau. Comme les prestations qu’elle devait donner, avec son groupe, en octobre, lors de la croisière musicale annuelle organisée par Melissa Etheridge. Un événement qui a été remis en 2021. « Il y a des hauts et des bas. Il y a des journées où j’ai le goût de crier, de chanter, d’écrire, de faire des reprises et des collaborations. Il y en a d’autres où je ne veux rien faire. Je suis une émotionnelle. Cette pandémie m’a fait réaliser que j’ai besoin d’être dehors et dans la nature. C’est très important pour moi », a-t-elle laissé tomber.

Rosa Laricchiuta a commencé à redonner des cours de chant virtuels, dans le respect des mesures de distanciation, à une dizaine d’élèves. Elle a aussi été approchée pour passer une audition virtuelle, en juillet, en prévision de la prochaine saison de l’émission The Voice en France.