/qubradio
Navigation

Accord Canada–États-Unis–Mexique : les producteurs de lait du Québec veulent des réponses

Accord Canada–États-Unis–Mexique : les producteurs de lait du Québec veulent des réponses
AFP

Coup d'oeil sur cet article

À deux jours de l'entrée en vigueur du nouvel Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM), les producteurs de lait du Québec déplorent le manque de communication du gouvernement fédéral et pressent Justin Trudeau à respecter ses engagements.

«Normalement, trois mois avant l’entrée en vigueur, on était supposé avoir les modalités de cette entente, explique le président des producteurs de lait du Québec, Daniel Gobeil, sur les ondes de QUB radio. Ça entre dans deux jours, et on est encore dans l’inconnu. C’est une question de respect.»

M. Gobeil souligne qu'avec cette entente, 9% du marché laitier sera concédé à d'autres pays. De plus, les producteurs de lait du Québec prévoient que d’ici 2024, 18% du marché laitier intérieur aura été cédé à la production étrangère, selon le site officiel de l'organisation.

Malgré l'incertitude économique causée par la pandémie, Daniel Gobeil estime que «le gouvernement doit continuer à gérer le pays et répondre à ses engagements». 

«Le gouvernement de Justin Trudeau doit s’engager à verser une compensation pleine et complète pour atténuer les impacts de l’ACEUM», défendent les producteurs de lait du Québec.

Près de 40% de la production laitière canadienne se fait en sol québécois. 

  • Écoutez l'entrevue complète de Daniel Gobeil:  

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions