/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les écoles de langues craignent pour leur survie

Coup d'oeil sur cet article

Les écoles de langues disent être oubliées par le gouvernement canadien et craignent pour leur survie au moment où la venue d’étudiants de l’étranger est au point mort en raison des restrictions de voyages mises en place pour lutter contre la COVID-19.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: COVID-19: l’aide d’urgence pour les loyers commerciaux prolongée d'un mois

«Les mailles du filet sont énormes! Les établissements de langues ne récoltent presque rien des mesures en place. En plus, l'éducation internationale redémarre dans d'autres pays, alors que les règles canadiennes nous en empêchent», déplore le directeur général de l’organisme Langues Canada, Gonzalo Peralta, par voie de communiqué lundi.

Actuellement, les inscriptions dans les programmes destinés aux étudiants internationaux sont presque inexistantes, affirme-t-il.

Ainsi, selon un sondage cité par Langues Canada, pas moins de 68% des «meilleurs programmes d’anglais et de français de langue seconde» au pays risquent de mettre la clé sous la porte dans les six prochains mois si rien n’est fait.

Pour éviter ce résultat, l’organisme demande à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada de mettre en place trois actions. D’abord, fournir des visas conditionnels à des étudiants internationaux afin qu'ils puissent s'inscrire en toute confiance dans ces établissements. Puis, désigner les étudiants internationaux comme des «voyageurs essentiels» pour qu'ils puissent venir au Canada. Finalement, ne pas exclure les étudiants internationaux à cause de leur type de visa.

«Sans un engagement, un appui et une action majeurs du fédéral, l'enseignement des langues sera décimé, ce qui aura un impact sur l'enseignement supérieur, comme ces étudiants désirent un environnement complet et inclusif», explique la directrice de l’école de langues Trent International, Cath D'Amico.

Langues Canada représente plus de 216 programmes d'éducation linguistique au pays, lesquels accueilleraient plus de 150 000 étudiants internationaux chaque année et emploient plus de 9000 personnes.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com