/news/coronavirus
Navigation

Saguenay: réouverture du Patro dans des conditions particulières

Coup d'oeil sur cet article

Le camp de jour du Patro de Jonquière, à Saguenay, a ouvert ses portes lundi matin, mais a dû apporter quelques changements pour se conformer aux règles sanitaires.

Dès 8h30, une heure avant le début des activités, la file était déjà importante devant le terrain de jeu.

En raison de la pandémie, la direction de la santé publique a imposé un nombre important de changements. 

Le camp accueille, cette année, 350 enfants, répartis sur deux sites, alors qu'il en recevait 900 les années antérieures.

Depuis, les activités ont dû être ajustées.

«La chaise musicale, par exemple: on ne peut plus voler la chaise d'un autre, on laisse un certain délai», a expliqué le directeur général du Patro, Yanick Gagnon.

Même la façon d'intervenir auprès d'un enfant blessé ou en pleurs a aussi été revue.

«On ne peut plus prendre les enfants dans les bras. Il faut les amener à l'infirmerie ou enfiler l'équipement de protection», a poursuivi M. Gagnon.

«Oui, il y a des restrictions, mais le défi demeure toujours le même: que les enfants aient du plaisir!» a-t-il cependant tenu à ajouter.

La Ville de Saguenay ouvrira ses propres camps de jour la semaine prochaine.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com