/entertainment/music
Navigation

Prix Juno: Alexandra Stréliski remporte le prix de l'album instrumental de l’année

Alexandra Stréliski
Photo courtoisie, Raphael Ouellet Alexandra Stréliski

Coup d'oeil sur cet article

Alexandra Stréliski était en lice pour trois, elle a finalement réussi à remporter un prix Juno lorsque son fabuleux INSCAPE a été sacré album instrumental de l’année au Canada.

La pianiste montréalaise a cependant plié l’échine face à Alessia Cara, pour le prestigieux Juno de l’album de l’année, et à la chanteuse Lennon Stella dans la course au titre de révélation de l’année.

Dans un message transmis au Journal, Stréliski s’est dite heureuse du chemin parcouru et a salué le travail de son entourage.

«Tout ceci, a-t-elle ajouté, est un beau rappel que la musique n’a pas de frontières et que ce qui compte au final est la connexion entre nos cœurs. Mais je n’oublierai surtout jamais que si mon album est rendu là, aujourd’hui, c’est aussi grâce à la force du public québécois qui me soutient depuis le début.»

Des premières pour Les Louanges et Half Moon Run 

Vincent Roberge, 
alias Les Louanges
Photo Martin Alarie
Vincent Roberge, alias Les Louanges

Neuf des quarante-deux statuettes ont été remises à des artistes québécois. Dans le lot, on note la première victoire en carrière du groupe montréalais Half Moon Run, qui a mis la main sur le Juno de l’album adulte alternatif, une catégorie où étaient aussi finalistes Leonard Cohen et Patrick Watson.

Le nouveau venu Les Louanges a aussi mérité son premier Juno. Il a coiffé Koriass, Loud, Jean Leloup et Fred Pellerin pour le trophée réservé à l’album francophone de l’année.

Alessia Cara a réalisé la meilleure performance de la soirée en remportant trois Juno, grâce à son album The Pains of Growing. Shawn Mendes en a gagné deux. 

GAGNANTS QUÉBÉCOIS  

Album francophone  

  • La nuit est une panthère, Les Louanges        

Album instrumental  

  • INSCAPE, Alexandra Stréliski        

Album jazz vocal  

  • Stay Tuned!, Dominique Fils-Aimé        

Album jazz solo  

  • Migrations, Jacques Kuba Séguin        

Album adulte alternatif  

  • A Blemish in the Great Light, Half Moon Run        

Album blues  

  • Mad Love, Dawn Tyler Watson    

Album de musique world

  • Barokan, Djely Tapa     

Composition classique  

  • Evta, Ana Sokolovic    

Dans la version originale de cet article, nous avions omis de mentionner le Juno remporté par Djely Tapa dans la catégorie du meilleur album de musique world.