/qubradio
Navigation

Espionnage d’élus à Saint-Lambert: le maire dit avoir agi «dans les règles»

Espionnage d’élus à Saint-Lambert: le maire dit avoir agi «dans les règles»
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur, a réagi pour la première fois publiquement aux allégations de conseillers municipaux, dont les dossiers de crédit auraient été fouillés sans autorisation par une firme de sécurité embauchée par la Ville.

«J’ai fait les choses comme il se doit, d'après les conseils de notre procureur. [...] On a fait ça dans les règles», s’est défendu le maire en entretien avec Caroline St-Hilaire à QUB radio.

M. Brodeur dit avoir «demandé une enquête pour trouver la fuite des documents et ceux [les élus] qui manquaient à leur code d’éthique», puisqu’à trois reprises, des documents confidentiels auraient été transmis à des médias.

«Malheureusement, à Saint-Lambert, le code d’éthique et de déontologie n’est pas pris au sérieux et on a des élus qui ont manqué à leurs devoirs», a-t-il affirmé, sans justifier si la fouille des dossiers de crédit de conseillers municipaux sans autorisation légale était sa directive ou celle de la firme de sécurité embauchée.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue complète avec Pierre Brodeur à QUB radio:   

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions