/sports/opinion/columnists
Navigation

Joueurs autonomes : le temps joue en faveur de Marc Bergevin

HKN-HKO-SPO-ARIZONA-COYOTES-V-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS
Photo d'archives, AFP Taylor Hall pourrait donner du lustre à l’attaque du Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

Le marché des joueurs autonomes sans restriction de la LNH devait ouvrir ses portes demain, 1er juillet. La pandémie a cependant tout bouleversé et c’est quelque part en octobre que les nombreux acheteurs tenteront de frapper un coup de circuit ou de dénicher les meilleures aubaines. Tour d’horizon de la situation.


Marc Bergevin n’aura pas à louer un hélicoptère tout de suite pour un tour de la ville avec un candidat potentiel parce que les joueurs ne peuvent se prévaloir de leur autonomie tant et aussi longtemps que la ligue n’aura pas fait une croix sur la présente saison.

• À lire aussi: Le défenseur Alex Pietrangelo est le plus convoité parmi les joueurs autonomes

Ça va lui permettre d’analyser plus à fond les principaux candidats car la plupart d’entre eux chausseront les patins au cours des prochains mois.

Bergevin a toujours été un participant actif même s’il doit composer avec plusieurs éléments ne lui permettant pas toujours de rivaliser avec les autres directeurs généraux. 

Attirer à Montréal un joueur autonome sans restriction de premier plan relève pratiquement de la science-fiction.

Les joueurs aiment bien Montréal, car c’est une jolie ville offrant bien des particularités. Ils vont se laisser courtiser et avoir en poche une mirobolante offre de contrat du Canadien... pour ensuite prendre une autre direction.

Ils vont donc créer une surenchère et les prix prendront des proportions exagérées.

Bergevin possède un coussin financier envié par ses pairs dans la LNH. Sauf que le marché ne répond pas tellement à ce que recherche le DG du Canadien. Les candidats intéressants sont peu nombreux, surtout s’il cherchera à améliorer son attaque. Taylor Hall et Tyler Tiffoli sont des candidats capables de donner du lustre à l’équipe.

Le cas Lafrenière

Mais voilà que surgit le dossier Alexis Lafrenière, une chance sur huit pour le Canadien de faire son acquisition, si bien sûr il s’incline devant les Penguins dans leur série 3 de 5. C’est un pourcentage nettement supérieur à la possibilité d’accueillir un joueur autonome sans restriction à Montréal. Il y a de quoi se poser des questions.

À la suite de la décision stupide de la LNH de ternir le repêchage des joueurs amateurs avant le début du tournoi à la ronde, tout est remis en question. Oublions les joueurs autonomes sans restriction. Lafrenière est considéré comme un joueur de concession. C’est le cadeau qu’on va offrir aux équipes éliminées pour leur participation, une occasion d’obtenir le meilleur patineur de 18 ans de la planète. Ottawa, Detroit, Los Angeles, New Jersey, allez vous faire voir.

Vous pouvez croire que bien des scénarios trottent dans la tête des décideurs des équipes admissibles à la loterie Lafrenière. La Ligue nationale s’est carrément tiré dans le pied.

Entre-temps, il sera intéressant d’observer la stratégie de Bergevin dans les dossiers déjà sur sa table de travail, c’est-à-dire Brendan Gallagher, Phillip Danault, Tomas Tatar, Joel Armia, Artturi Lehkonen, Jeff Petry, des joueurs qui pourront se prévaloir de leur statut de joueur autonome sans restriction à la fin de la saison (2020-2021). 

Quel prix pour Torey Krug?

Y a-t-il urgence chez les défenseurs Non. Avec l’arrivée d’Alexander Romanov, on pense avoir solidifié le flanc gauche de la brigade défensive, mais encore faut-il attendre de voir si le Russe pourra s’adapter rapidement au tempo et à la vie de la LNH.

Est-ce que Torey Krug pourrait aider le Canadien? Évidemment. Mais va-t-il quitter les Bruins? Voilà la question... et quel sera le prix exigé?  

Bergevin devra aussi avoir à l’œil les contrats de Max Domi, Victor Mete, Dale Weise, Charles Hudon, Christian Folin, Jake Evans et Xavier Ouellet.

Un autre coup d’éclat?    

HKN-HKO-SPO-ARIZONA-COYOTES-V-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Une question s’impose : Bergevin peut-il créer une autre onde de choc dans la LNH puisque le marché des joueurs autonomes avec restriction est nettement plus attrayant ? Peut-il déposer une offre hostile comme celle de l’an dernier ?

Il avait fait chou blanc dans sa tentative de ravir Sebastian Aho aux Hurricanes de la Caroline. Sauf que le DG du Canadien ne baisse jamais les bras. Il revient constamment à la charge et il pourrait à nouveau surprendre ses homologues.

Joueurs autonomes avec restriction

Candidats intéressants pour le Canadien

Joueur, âge | position, équipe | salaire   

  • Sam Reinhart, 24 | Ailier, Buffalo | 3,65 M$   
  • Antony Mantha, 25 | Ailier, Detroit | 3,3 M$   
  • Andre Burakovsky, 25 | Ailier, Colorado | 3,25 M$   
  • Nikita Zadorov, 25 | Défenseur, Colorado | 3,2 M$   
  • Chris Tierney, 25 | Centre, Ottawa | 2,937 M$   
  • Radek Faksa, 26 | Centre, Dallas | 2,2 M$