/entertainment/movies
Navigation

Réouverture: voici à quoi ressemblera votre prochaine visite au cinéma

Les cinéphiles devront toutefois se plier à diverses mesures...

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir été fermés pendant près de quatre mois à cause de la pandémie, les cinémas du Québec sont finalement prêts à rouvrir leurs portes vendredi avec un maximum de 50 spectateurs par salle. Le Journal a fait un tour guidé du Cinéma Le Clap de Sainte-Foy et du Cinéma Guzzo de Terrebonne, jeudi, pour voir ce qui attend les cinéphiles.


ÉTAPE 1 : L’ENTRÉE

Photo Agence QMI, Joël Lemay

À Sainte-Foy, afin de rassurer les gens durant la première semaine, un employé accueille les spectateurs à l’extérieur pour leur expliquer les nouvelles consignes. À la billetterie, les employés sont postés à deux mètres les uns des autres et c’est le client qui déchire lui-même son billet. À Terrebonne (photo), tous les employés du cinéma qui interagissent avec les clients doivent porter un masque et une visière en tout temps. Ils ont aussi plusieurs consignes sanitaires à respecter pendant leur quart de travail (lavage fréquent des mains, désinfection des surfaces). 


ÉTAPE 2 : RAPPEL DES CONSIGNES

Photo Simon Clark

Un peu partout dans les deux cinémas que nous avons visités, de grands panneaux lumineux rappellent toutes les consignes à respecter à l’intérieur de l’établissement. Les clients doivent notamment garder une distance de 2 m dans les aires communes et de 1,5 m à l’intérieur des salles. Le port du masque n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Le propriétaire des Cinémas Guzzo, Vincent Guzzo, souligne qu’il en vendra bientôt dans ses établissements. 


ÉTAPE 3 : ACHAT DU POP-CORN

Photo Agence QMI, Joël Lemay

N’ayez crainte, il sera encore possible de manger du pop-corn (photo) au cinéma en temps de pandémie. Vincent Guzzo souligne d’ailleurs que le menu offert dans ses cinémas sera le même qu’avant le confinement. Un marquage au sol indiquera la distance à respecter dans les files d’attente. 


ÉTAPE 4 : DANS LA SALLE

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Chez Guzzo (photo) et au Clap, toutes les rangées sont accessibles, mais les spectateurs qui n’habitent pas à la même adresse doivent laisser au moins deux sièges libres entre eux. Pour l’instant, la santé publique impose une limite de 50 spectateurs par salle dans les cinémas, mais la capacité maximale pourrait augmenter à 250 personnes à compter de la mi-juillet si la situation sanitaire continue de s’améliorer. Au Clap, on demande aux cinéphiles de toujours faire face à l’écran pour circuler dans les rangées et de ramasser leurs déchets en quittant. « C’est pour protéger les employés », indique la directrice des opérations, Nella Cuglietta. 


ÉTAPE 5 : LA DÉSINFECTION DES SALLES

Photo Simon Clark

Au Clap (photo), où les sièges sont tous munis d’accoudoirs amovibles, on insistera auprès des clients pour qu’ils les laissent abaissés quand ils quittent la salle. C’est de cette façon que les employés sauront quels sièges ont été utilisés. 

«C’est extrêmement important parce qu’on ne peut pas nettoyer 250 bancs», soumet Mme Cuglietta. La salle devra être propre comme un sou neuf pour la séance suivante. «Il ne faut pas qu’il reste un grain de pop-corn par terre.» 

Beaucoup de films à l’affiche     

Les cinéphiles de Québec auront l’embarras du choix à la réouverture des cinémas.

Alors que la chaîne Cineplex a décidé de démarrer lentement en n’ouvrant que son cinéma de Sainte-Foy (Beauport demeure fermé) et en offrant 24 représentations, Le Clap ouvre la machine. À Sainte-Foy, 26 films différents, en comptant les versions originales et traduites, seront mis à l’affiche pour un total de 58 représentations.

Des nouveautés comme la comédie française 100 kilos d’étoiles côtoieront des films québécois qui étaient sur les écrans lorsque la pandémie a forcé la fermeture des salles (Antigone, 14 jours 12 nuits, de même que des classiques du cinéma comme Retour vers le futur et Harry Potter).

«Comme nous sommes très limités dans le nombre de sièges par représentation, on pense que la meilleure action est d’en offrir le plus possible par jour pour que la distanciation se fasse naturellement. Si on n’ouvre que pour quelques représentations, on concentre toute la clientèle au même moment», indique le propriétaire Robin Plamondon.

À la succursale de Loretteville, il y aura 38 représentations alors que le Cinéma Cartier, qui rouvre aussi vendredi, en offrira 28.

— Cédric Bélanger