/news/consumer
Navigation

Les logements sont toujours moins chers dans les régions

Les résidents près des villes de Montréal et de Québec en paient le prix

déménagement 1e juillet 2020
Photo Amélie St-Yves Trois-Rivières et la Mauricie proposent des logements parmi les moins chers au pays, mais ses résidents sont aussi plus pauvres.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Il suffit de sortir des régions métropolitaines de Montréal et de Québec pour constater des différences énormes dans les coûts de loyer, qui chutent souvent du tiers. 

La moyenne des coûts de 61 000 logements affichés sur le site Kijiji entre février et mai 2020 était de 1044 $ par mois au Québec, selon une récente étude du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ). 

Concrètement, la moyenne des logements disponibles toutes grandeurs confondues était à 1258 $ à Montréal et 907 $ à Québec. Ce chiffre descend à 612 $ à Trois-Rivières, 728 $ à Sherbrooke et 701 $ à Saguenay. 

Pourtant, la moyenne de l’ensemble des loyers au Québec est plutôt autour de 800 $ par mois selon la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL). Sauf que les appartements plus abordables sont rarement disponibles et il est difficile d’en trouver dans les réelles moyennes de prix, selon le porte-parole du RCLALQ, Maxime Roy-Allard.

Plus pauvres

L’offre et la demande expliquent notamment la différence entre les grandes villes et les régions, d’après Véronique Laflamme, du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Elle rappelle cependant que les Trifluviens, par exemple, qui paient moins cher leur loyer que d’autres Québécois ne sont pas plus riches pour autant, car les salaires sont aussi plus bas qu’ailleurs. 

« La différence entre les loyers ne rattrape pas la différence entre les revenus. Une fois le loyer payé, les locataires de Trois-Rivières sont toujours plus pauvres », explique-t-elle. 

Le salaire médian en Mauricie était à 750 $ par semaine en 2019, soit 100 $ de moins que la moyenne provinciale de 850 $ par semaine, selon l’Institut de la statistique du Québec.  

Outre la rareté, la valeur des immeubles influence grandement le coût des loyers, selon le directeur des Affaires publiques à la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec, Hans Brouillette. 

Il explique que la moyenne des bâtiments locatifs de deux à cinq appartements se chiffrait à 171 000 $ à Trois-Rivières en 2019, contre 636 000 $ sur l’île de Montréal, sans compter les taxes et les assurances, également plus élevées dans la métropole.

À Gatineau

La région de Gatineau fait cavalier seul dans celles à avoir subi une hausse de 10 % des loyers dans la dernière année, selon les données du FRAPRU. 

La proximité avec Ottawa, où les prix sont pas mal plus élevés, viendrait expliquer une partie du phénomène de rareté, selon M. Brouillette. 

« Vous êtes à quelques pas de la capitale nationale, à des prix qui sont nettement plus avantageux », explique-t-il. 

Des prix plus chers sur Kijiji

Montréal

  • Moyenne : 835 $
  • Kijiji : 1258 $

Québec

  • Moyenne : 838 $
  • Kijiji : 907 $

Trois-Rivières

  • Moyenne : 598 $
  • Kijiji : 612 $

Sherbrooke

  • Moyenne : 636 $
  • Kijiji : 728 $

Saguenay

  • Moyenne : 612 $
  • Kijiji : 701 $

Gatineau

  • Moyenne : 775 $
  • Kijiji : Non disponible

Sources : FRAPRU et du RCLALQ