/news/currentevents
Navigation

Bruny Surin part en guerre contre Apple à cause d’un logo

L’image du géant américain ressemble énormément à celle utilisée par l’ex-athlète

Dans le garde robe de Bruny Surin
Photos d’archives, Ben Pelosse, et captures d’écran tirées des sites Apple.ca et Surin.ca Les deux logos présentent des similitudes graphiques, affirme l’ancien spécialiste du 100 mètres Bruny Surin, qui demande au tribunal de forcer Apple News à cesser d’utiliser ce design au Québec, puisque le sien a été enregistré plusieurs années plus tôt.

Coup d'oeil sur cet article

Le médaillé d’or olympique Bruny Surin s’attaque à Apple News, à qui il reproche l’utilisation d’un logo ressemblant à celui de sa marque, créant ainsi une confusion auprès des consommateurs.

« Vu le caractère immense [d’Apple], certains clients [de Surin] risquent de penser à tort que c’est ce dernier qui a plagié le logo, alors qu’il l’a créé avant », peut-on lire dans la poursuite civile récemment déposée au palais de justice de Laval.

Champion au relais 4 x 100 mètres des Jeux olympiques d’Atlanta en 1996, le Québécois de 52 ans est maintenant entrepreneur, conférencier et philanthrope. 

Surin détient une marque de vêtements à son nom, qui utilise une image créée il y a presque 12 ans. 

Ce logo est enregistré auprès de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC) depuis 2011.

Or, l’an passé, Surin dit avoir été informé « par des tiers » qu’Apple News, un agrégateur de nouvelles appartenant à la superpuissance numérique américaine, utilisait un design similaire au sien.

Confusion pour le client

Cette marque de commerce a été produite en 2016, mais elle n’a pas été enregistrée à l’OPIC, indique la poursuite, en ajoutant que Surin s’y opposera « en temps opportun ». Mais l’utilisation du logo dérange l’ex-athlète.

« L’emploi par [Apple] d’une marque de commerce quasi identique à celle de [Surin] dans la même région géographique est appelé à créer inévitablement de la confusion dans l’esprit du public », peut-on lire dans le document de cour.

Avant de déposer sa poursuite civile, Surin affirme avoir tenté de contacter Apple, mais en vain. 

Ses avocats ont ensuite envoyé une mise en demeure, mais le géant américain de la technologie a répondu en disant qu’elle ne donnerait pas suite à la demande.

« Bien que des discussions se soient tenues subséquemment entre les avocats des parties, [Apple] continue d’usurper la marque de commerce du demandeur, sans droit », déplore le clan Surin.

Il demande 30 000 $

C’est pour cette raison que l’ex-champion du monde d’athlétisme s’est dit « contraint » d’intenter une procédure judiciaire, « afin de défendre et de protéger sa marque de commerce légitimement enregistrée ». 

Surin demande à la cour de forcer Apple à cesser d’utiliser le logo au Québec. Il réclame de plus 30 000 $ en dommages, pour le stress et les inconvénients que toute cette affaire lui a causés.


Il n’a pas été possible de rejoindre ni Apple ni Bruny Surin.