/opinion/columnists
Navigation

Échec au Roi

FILES-CANADA-HEALTH-VIRUS-POLITICS
Photo d'archives, AFP Justin Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

Voilà, c’est fait.

Le Commissaire à l’éthique va finalement enquêter sur la décision de Justin Trudeau de confier la gestion d’un programme de 900 millions de dollars — sans appel d’offres, bien sûr — à l’organisme caritatif WE, dont la principale ambassadrice est sa propre épouse, Sophie Grégoire-Trudeau. 

Si après enquête, le Commissariat à l’éthique décide de blâmer le PM, ça sera la troisième fois que Justin Trudeau recevra un coup de baguette sur les doigts. 

Après son voyage sur l’île de son super pote l’Aga Khan, et son implication maladroite dans l’affaire SNC-Lavalin. 

L’INTOUCHABLE

Question quiz : ça va prendre combien de blâmes pour que les Canadiens allument et se rendent compte que Son Altesse royale, Sa Majesté, Sa Sérénissime, Son Excellence et Son Éminence messire Justin Trudeau en mène un peu trop large ?

Notre Premier ministre a beau croire qu’il mérite d’être sanctifié de son vivant, il ne flotte pas au-dessus des lois. 

Voici comment l’organisme WE décrivait l’épouse de notre cher PM sur son site Internet : « Sophie Grégoire-Trudeau est plus qu’une ambassadrice de WE. Elle est un mentor, elle ne cesse de nous encourager et de défendre notre cause (she’s a booster and a champion)... »

Et le PM croyait qu’il pouvait accorder un contrat aussi important à cet organisme comme ça, d’un simple claquement de doigt, sans passer par le processus habituel ?

Et que tout ça allait passer comme du beurre dans la poêle car il est... Justin Trudeau, l’homme à qui on pardonne tout ?

Dans une vidéo rendue publique par La Presse Canadienne il y a quelques jours, on voit l’un des deux cofondateurs de WE affirmer, lors d’une vidéo-conférence, que ce ne sont pas des haut fonctionnaires d’Emploi Canada qui ont demandé aux directeurs de son organisme s’ils pouvaient gérer le nouveau programme d’aide destiné à payer des jeunes bénévoles canadiens, mais le bureau du PM !

Ça venait directement d’en haut !

Comme disait Bernard Trépanier : « Un chum, c’t’un chum ! »

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LA QUESTION QUIZ

Suite aux critiques du Parti Conservateur, qui — avec raison — n’a pas lâché le morceau (pendant que Jagmeet Singh était parti prendre son son Bovril), ce n’est plus WE qui gèrera le nouveau programme d’aide de Justin Trudeau. 

C’est le gouvernement fédéral. 

Ce qui nous amène à la question quiz du jour : si le gouvernement Trudeau juge que le fédéral est capable de gérer ce nouveau programme destiné à PAYER des BÉNÉVOLES (désolé de mettre ces mots en majuscule, mais je n’en reviens juste pas, car dans mon livre à moi, du bénévolat payé, ça s’appelle tout simplement « une job »), pourquoi avait-on décidé de donner 19,5 millions de dollars à WE pour s’en occuper ? 

RACISME ?

Hâte de voir les résultats de l’enquête du Commissariat à l’éthique.

Si notre Premier Ministre n’est pas blâmé, je le jure, je vais regarder trois fois de suite The Great War, le docu-drame de 2007 dans lequel Justin Trudeau interprétait le rôle d’un héros !

Et en terminant : WE fait actuellement l’objet d’accusations de racisme. Une ancienne employée dit qu’elle a été exploitée par l’organisme car elle était une « femme noire ».

À force de poser des mines explosives partout, la gauche a fini par marcher sur l’une d’entre elles...