/news/coronavirus
Navigation

Les mariés de la pandémie: des masques personnalisés et rigolos pour leurs proches

Un couple de Baie-Saint-Paul a tout mis en place pour respecter les règles sanitaires

Journaliste
Photo courtoisie Mélanie Simard, de Baie-Saint-Paul, a multiplié les ajustements pour que son mariage se déroule cet été, malgré la pandémie.

Coup d'oeil sur cet article

Des masques personnalisés pour les invités, des gants et des visières pour le personnel de la restauration, des tables séparées en fonction des familles, un chapiteau deux fois plus grand que prévu, une équipe d’entretien pour les toilettes : le mariage de Mélanie Simard et Sylvain Tremblay a pris une tournure inattendue... mais aura lieu cet été.

• À lire aussi: Un défi pour les couples et l’industrie

Quand le gouvernement Legault a annoncé la mise sur pause du Québec en mars, Mélanie Simard a tout de suite compris que ses noces, prévues à Baie-Saint-Paul le 20 juin – en l’honneur du deuxième anniversaire de son couple – seraient chamboulées.

«À ce moment-là, tout était planifié. On avait tout préparé. On a hésité, mais on a décidé de se marier pareil. La base du mariage, c’est de célébrer notre amour et notre union. On le fait pour nous, pas juste pour nos invités», confie la future mariée, qui attendait quelque 125 convives pour cette journée spéciale.

Ajustement perpétuel

Le couple est passé en mode action : la date a été repoussée au 8 août, dans l’espoir que les rassemblements soient à nouveau autorisés.

À chaque nouvelle annonce de la santé publique, les amoureux ajustaient les plans de leur événement.

Le méchoui est devenu un service aux tables, avec serveurs masqués. La grange qui devait accueillir les célébrations a été remplacée par un immense chapiteau extérieur.

Le plan de salle a été revu pour respecter la distanciation sociale. Des stations de lavage des mains ont été louées. Du personnel a été engagé pour nettoyer les toilettes après chaque utilisation. 

Mélanie Simard a même commandé des masques personnalisés, rigolos, qui seront remis à chacun des invités.

«On est rendu là!» pouffe la future mariée, qui affirme avoir fait «tous les efforts pour appliquer les mesures sanitaires en vigueur».

Nombre d’invités indéterminé

Combien de personnes pourront être présentes? Difficile à savoir pour le moment. Les fiancés se sont préparés à en accueillir 125, puis 10, puis 50. Reste à voir où sera fixée la limite avant le grand jour.

«On va faire ça en fonction du nombre qu’on aura droit», plaide-t-elle avec optimisme.

Car le couple refuse de se laisser abattre par la situation et voit en ce mariage un grand moment de bonheur.

«On vit tous un stress, une adaptation. On veut juste être ensemble, même si c’est à deux mètres. Personne ne pensait vivre ça. Mais la vie continue», dit-elle, sereine.