/finance/business
Navigation

COVID-19: un flou entourant l’assurance voyage

La pandémie pourrait venir compliquer la prochaine année pour les assureurs

Jean-François Chalifoux
Photo courtoisie Le président de la nouvelle entité La Capitale/SSQ Assurance, Jean-François Chalifoux, croit qu’il sera éventuellement possible d’inclure une couverture contre la COVID-19 dans les assurances voyage. Il ne sait toutefois pas quand.

Coup d'oeil sur cet article

La COVID-19 donne des maux de tête aux assureurs. Et le nouveau président et chef de la direction de La Capitale/SSQ Assurance ne le cache pas. Il y a un flou entourant ce que deviendra l’assurance voyage et l’accès à tous les systèmes de santé à travers le monde pour la prochaine année.

• À lire aussi: La Capitale/SSQ Assurance: à la conquête du marché canadien

D’entrée de jeu, le grand patron de la nouvelle entité de 4700 travailleurs, basée dans la capitale nationale, assure que le virus ne devrait pas avoir d’impacts sur les contrats courants d’assurance vie ou d’invalidité des consommateurs. Et il n’anticipe pas «d’effets significatifs» sur les primes.

La possibilité d’une deuxième vague du virus vient toutefois brouiller les cartes quant à l’assurance voyage. Précisons que depuis le 6 avril, SSQ Assurance ne considère plus «la COVID-19 comme étant une maladie subite et inattendue au sens des frais admissibles en assurance voyage». 

Du côté de La Capitale, les ventes de nouvelles polices d’assurance voyage ont été «suspendues» jusqu’à nouvel ordre. CAA-Québec et Croix Bleue du Québec n’assurent également plus les voyages à l’étranger.

Possible couverture

Le président de La Capitale/SSQ Assurance, Jean-François Chalifoux, estime que plusieurs questions sont toujours en suspens concernant l’assurance voyage, ce qui crée de «l’incertitude» dans la capacité à offrir ce service, notamment au sujet de l’accès à un système de santé à l’étranger ainsi que sur la capacité à rapatrier les gens en situation d’urgence. 

M. Chalifoux concède qu’il sera probablement plus compliqué dans la prochaine année d’assurer de nouveaux voyageurs pour tous problèmes de santé et de leur assurer un accès aux soins hospitaliers. 

Il est toutefois d’avis qu’il sera possible d’inclure, éventuellement, une couverture pour la COVID-19, dans les assurances voyage.

«En ce moment, la COVID-19 est un risque qu’on estime assurable [à long terme]. Par contre, jusqu’à quel point l’accès au réseau de santé sera disponible partout dans le monde ? Dans certains endroits, on voit que les places en urgence sont limitées. Il faudra être vigilant», avance-t-il.

Hausse des tarifs

La direction de La Capitale/SSQ Assurance, dont le nouveau nom sera dévoilé à l’automne, confirme que les tarifs d’assurance voyage, lors de la reprise des activités, pourraient être révisés à la hausse. M. Chalifoux n’anticipe toutefois pas d’impacts significatifs sur la facture.

Actuellement, Ottawa recommande toujours aux Canadiens d’éviter tout voyage international non essentiel à l’étranger. C’est d’ailleurs principalement pour cette raison que la direction de La Capitale/SSQ Assurance affirme avoir mis sur pause cette branche d’activités.


♦ Récemment, Ottawa a prolongé la fermeture de ses frontières aux visiteurs étrangers en provenance d’un pays autre que les États-Unis jusqu’au 31 juillet pour réduire le risque d’exposition à la COVID-19.