/misc
Navigation

«Les sceptiques seront confondus?»

BBN-BBO-SPO-COLORADO-ROCKIES-SUMMER-WORKOUTS
Photo AFP Les joueurs du baseball majeur ont repris l’entraînement hier, dont les Rockies du Colorado au Coors Field de Denver.

Coup d'oeil sur cet article

Le baseball est comme un conte de fées. Comme un livre rempli de belles histoires où les amants du baseball peuvent vivre un segment d’espoir pour leurs équipes.

À l’époque où les équipes qui participaient à la Série mondiale étaient déterminées par le champion de chaque ligue, la date du 4 juillet était le début d’un rêve pour plusieurs partisans. Les experts disaient depuis plusieurs lunes que les équipes en tête de leur ligue respective le 4 juillet étaient quasi assurées de se rendre à la Série mondiale.  

Cette année, les camps d’entraînements du baseball majeur ont ouvert officiellement hier. C’est sûrement la première fois dans l’histoire du baseball majeur que toutes les équipes se retrouvent sur un pied d’égalité en cette journée de la Fête de l’indépendance aux États-Unis. 

Le baseball majeur a voulu rajouter des équipes aux séries d’après-saison mais après des négociations futiles entre les proprios et l’Association des joueurs, la formule des séries reste la même. C’est-à-dire les champions de chaque division et les meilleurs 2e et 3e de chaque ligue se livreront une bataille pour se qualifier pour la Série mondiale. Pour espérer se tailler une place dans les séries d’après-saison, il y a trois facteurs importants qu’on ne doit pas perdre de vue.

Éviter les blessures

Dans un premier temps, en route vers le championnat, ça prend une équipe en santé où les joueurs se tiennent loin de l’infirmerie. En juillet 2019, les Yankees montraient une liste de 25 joueurs qui ont fait un séjour sur la liste des éclopés, dont les vedettes Giancarlo Stanton et Aaron Judge. 

Toujours l’an dernier, les Blue Jays ont été privés entre autres de Lourdes Gurriel Jr., et de leur meilleur releveur Ken Giles. 

Cet été, les équipes n’auront pas le luxe d’être privées de leurs joueurs clefs. La saison de 60 matchs est trop écourtée pour même songer à atteindre les séries d’après-saison en étant privée de deux ou trois éléments clés. 

Il y a aussi les fameuses séquences de matchs qui aideront les équipes à se qualifier. Ces séquences sont aussi opposées que le pôle Nord et le pôle Sud. Une équipe doit avoir au moins une séquence de 10 victoires ou plus sinon leurs chances de participer aux séries seront très difficiles. En revanche l’inverse, soient des séquences de six défaites et plus, signifiera que la saison tire à sa fin.

Trout au premier rang

Les gérants du baseball majeur doivent innover cette année. Pourquoi ? Une saison de 60 matchs forcera les gérants de sortir de la stratégie du baseball conventionnel. Prenons comme exemple les Angels de Los Angeles. Selon la majorité des experts du baseball, Mike Trout est présentement le meilleur joueur du baseball majeur. 

Ses forces : moyenne au bâton, puissance et vitesse. Non, je ne vous parle pas de Rickey Henderson le meilleur frappeur au premier rang de l’histoire du baseball. C’est plutôt Mike Trout qui a les mêmes qualités qu’Henderson. L’an dernier Trout a été le premier frappeur à se présenter à la plaque à 73 occasions. Il a maintenu une moyenne au bâton de .273 et une moyenne de présences sur les buts de .398. Il a frappé deux doubles, un triple et sept coups de circuit. Imaginez la pression que Trout mettrait sur les épaules des lanceurs adverses qui devraient l’affronter au moins quatre fois durant un match. Espérons que le gérant des Angels ne craindra pas d’innover car dans ce rôle Trout a le potentiel pour cogner 20 coups de circuit et de voler de 15 à 20 buts. Cela serait tellement excitant pour les fervents du baseball. 

Les sceptiques

Les nombreuses procédures obligatoires pour assurer la santé du personnel sont en place. Le baseball majeur et l’Association des joueurs ont approuvé la relocalisation d’une équipe dans une autre ville en 2020 en raison de la COVID-19.  

Les joueurs se préparent pour la saison qui devrait débuter le 23 ou

24 juillet. L’illustre regretté, Capitaine Bonhomme, terminait toujours chaque histoire imaginaire avec son fameux « les sceptiques seront confondus...dus...dus ! »

Est-ce que les sceptiques qui ne croient pas au retour du baseball majeur seront confondus ?