/weekend
Navigation

Rupture par intermittence

Coup d'oeil sur cet article

Elle rencontre Jérôme et sa blonde dans un party d’Halloween.

<b><i>L’après-Jérôme</i></b><br/>
Mia Caron<br/>
Éditions Michel Quintin<br/>
176 pages, dès 15 ans
Photo courtoisie
L’après-Jérôme
Mia Caron
Éditions Michel Quintin
176 pages, dès 15 ans

Elle craque totalement pour lui le lendemain du jour de l’An. Incorrigible flirteur, Jérôme ne ferme jamais ses yeux aux autres filles. Le jour de la Saint-Jean, elle lui exige de choisir : elle ou les autres. Son choix lui brise le cœur et elle part sur la dérape amoureuse... 

Chaque personne voit l’amour d’un angle différent. Deux personnes ne vivent pas une peine d’amour de la même façon non plus. Fréquentation, couple, amis, un peu plus que des amis, ex, ex qui se fréquentent : mettons que la définition de la « vie amoureuse » est un peu plus complexe qu’elle ne l’était il y a une poignée de décennies ! C’est cette vision de l’amour moderne que Mia Caron explore dans son tout premier roman.

Tourner la page en écrivant d’autres chapitres

Le personnage principal de ce récit, une jeune femme rousse avec un sens de l’humour dit aigu, n’a pas peur de prendre les grands moyens pour se remettre de cette peine d’amour inattendue. Inattendue non pas car elle croyait que Jérôme était nécessairement l’homme de sa vie, mais plutôt car elle refusait initialement de le laisser entrer complètement dans son cœur... Elle a accepté ses premières invitations parce qu’elle avait envie d’un petit frisson, rien de plus. Mais bon, il est trop tard pour retourner en arrière maintenant : elle a complètement chaviré, mais Jérôme, lui, ne voulait pas d’une relation exclusive.

À la suite de cette rupture (qui n’en est pas tout à fait une, car Monsieur se permet de refaire surface quand bon lui semble), elle enchaîne les rendez-vous amoureux, utilisant principalement les applications de rencontres. S’ensuivent ainsi des épisodes amoureux assez cocasses, parfois savoureux, à d’autres moments déstabilisants, voire troublants. D’ailleurs, quelques fous rires sont à prévoir au fil de la narration de ces rendez-vous !

Le roman L’après-Jérôme est certes divertissant, quoique cru par moments. Il s’adresse ainsi à des adolescents et à de jeunes adultes avertis. 

Clovis, le plus bel été de ma vie

Caroline Allard, Marie-Hélène Lebeau-Taschereau et Benoit Pelletier, illustrations de Farah Allegue<br/>
KO Éditions<br/>
224 pages, dès 12 ans
Photo courtoisie
Caroline Allard, Marie-Hélène Lebeau-Taschereau et Benoit Pelletier, illustrations de Farah Allegue
KO Éditions
224 pages, dès 12 ans

Retrouvez les personnages de la télésérie Conseils de famille dans une aventure littéraire ! C’est la fin de l’école secondaire pour Clovis et sa bande. Les amis n’ont plus que quelques mois à passer ensemble, car Clovis ira bientôt au cégep de Jonquière et Gabrielle partira en voyage. Mais voilà que Greg se voit obligé d’aller en appartement. Ses amis décident de le suivre... Pour être certain de ne rien oublier de cet été rocambolesque, Clovis écrit un livre. Parce qu’on ne peut pas résumer toute une vie en hashtags, n’est-ce pas ? Un livre délicieusement coloré ! 

Dix jours sans écrans

Sophie Rigal-Goulard<br/>
Rageot Éditeur<br/>
162 pages, dès 9 ans
Photo courtoisie
Sophie Rigal-Goulard
Rageot Éditeur
162 pages, dès 9 ans

Dix jours sans écrans... Ça veut dire exactement dix jours sans télévision, ordinateur, téléphone intelligent, tablette électronique et console de jeux vidéo. Pfft, il n’y a rien là ! Ah oui, vraiment ? Mais, au fait, pourquoi embarquer dans un tel défi ? C’est l’enseignante de Paloma et Louis qui vient de proposer cette idée « folle ». Alors que Paloma choisit de plonger tête première dans cette expérience anti-modernité, Louis, lui, s’y oppose vigoureusement. Il fonde même le groupe ADDA : les Anti Défi Débile Anonymes ! Cependant, plus les jours passent, plus Paloma et Louis se découvrent des points communs. Un premier roman référence sur les écrans ! 

Patapouf 1er

Daniel Mativat, illustrations d’Enzo<br/>
Éditions Pierre Tisseyre<br/>
122 pages, dès 9 ans
Photo courtoisie
Daniel Mativat, illustrations d’Enzo
Éditions Pierre Tisseyre
122 pages, dès 9 ans

Les chats de Val-Paradis se la coulent douce. Chacun a la chance de résider dans une coquette maison où les lits sont confortables, où les croquettes sont offertes à profusion et où il y a toujours une main prête à gratter derrière les petites oreilles félines. Pompon est cependant de ceux qui aiment sortir se dégourdir les pattes pour rapporter les nouvelles du quartier à ses compatriotes à moustaches. Un jour, il rencontre un matou venu d’ailleurs, un certain Diavolo. Pompon l’accueille à pattes ouvertes, mais Diavolo semble vouloir prendre le contrôle de Val-Paradis, pour en faire un véritable enfer ! Roman humoristique et léger à souhait. 

Nouvelle génération T.2 : Les six fugitifs

Pittacus Lore<br/>
Flammarion Québec<br/>
418 pages, dès 13 ans
Photo courtoisie
Pittacus Lore
Flammarion Québec
418 pages, dès 13 ans

Petite note : avant de plonger le nez dans ce roman, c’est une bonne idée de découvrir l’univers du premier tome de la trilogie, Nouvelle génération. Encore mieux : la série Numéro Quatre permet également de se mettre à jour avec cette bande d’adolescents dotés d’incroyables pouvoirs. Dans ce nouveau tome, une société secrète menace les adolescents. Elle chercherait à « monnayer » leurs dons. Cette même société se cacherait derrière l’enlèvement de Taylor et la disparition de plusieurs Gardanes humains. Les six fugitifs veulent infiltrer cette dangereuse organisation. Leur génération sera-t-elle à la hauteur de ce combat ? Un univers complètement surréaliste et unique.