/news/transports
Navigation

Des centaines de questions en vue pour le BAPE sur le tramway

Un maximum de 50 personnes sera admis à chaque séance

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs centaines de personnes se sont inscrites en ligne pour faire part de leurs interrogations lors des travaux du BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) consacré au tramway et démarrant lundi soir à Québec.

• À lire aussi: Les audiences du BAPE pour le tramway seront diffusées à la télé

• À lire aussi: Les futurs participants au BAPE sur le tramway dévoilent leurs préoccupations

Les audiences se dérouleront au Centre des congrès de Québec sous la présidence de l’avocate, sociologue et spécialiste en environnement Corinne Gendron.

La première partie des travaux commencera donc lundi soir, à 19 h. Pour les autres jours de la semaine, deux séances seront au menu. Au besoin, d’autres jours d’audiences pourraient être ajoutés. 

Quelque 559 personnes se sont inscrites au registre pour soumettre une question à la Commission. De ce nombre, 70 citoyens ont exprimé le souhait de pouvoir poser leur question en personne lors des séances publiques.

Les séances seront divisées par thèmes. Lundi soir, on assistera à la présentation générale du projet, à sa justification et aux raisons du choix de la technologie du tramway. Daniel Genest, directeur du bureau de projet, sera le principal répondant durant le BAPE. 

D’autres thèmes seront abordés plus tard cette semaine : le tracé, l’intégration au réseau de transport, le développement urbain, la gouvernance, les finances, les politiques gouvernementales, le cadre réglementaire, la participation publique, les répercussions sur le milieu naturel et humain pendant la construction et pendant l’exploitation.

Une seule question par citoyen

Les six citoyens qui ont été convoqués lundi soir ont préalablement rempli un questionnaire en ligne pour faire part de leurs priorités. Chacun d’entre eux ne pourra cependant poser qu’une seule question. 

«La Commission souhaite que le plus de citoyens possible puissent poser leurs questions et avoir des réponses. Il est important d’avoir une diversité de points de vue. Nous permettrons évidemment au citoyen de préciser sa pensée si la réponse à sa question n’est pas satisfaisante», a fait savoir Pierre Turgeon, porte-parole du BAPE. 

Règles sanitaires 

En raison des règles sanitaires en vigueur, il ne pourra y avoir plus de 50 personnes dans la salle d’audience. Les travaux seront diffusés en direct sur internet et à la télévision, sur MAtv. 

La deuxième partie des travaux du BAPE débutera dans la semaine du 3 août. C’est à ce moment-là que les citoyens pourront exprimer leur opinion en déposant des mémoires.

Le BAPE remettra son rapport au ministre de l’Environnement, Benoit Charette, au plus tard le 5 novembre. Ce document aura une valeur consultative. La décision d’aller de l’avant ou non avec le mégaprojet sera prise par le Conseil des ministres.