/misc
Navigation

Mes balados québécois et canadiens préférés

Coup d'oeil sur cet article

Que vous préfériez fêter la Saint-Jean-Baptiste ou la fête du Canada, vous trouverez certainement quelque chose qui vous plaira dans ma sélection de cette semaine.  

Je vous suggère ici certains de mes balados favoris de producteurs québécois et canadiens. 

Il est parfois difficile pour les productions d’ici de rivaliser avec les moyens des géants américains ou français, mais vous constaterez à travers cette liste que nous réussissons habilement à tirer notre épingle du jeu dans le monde du balado. 

5 excellents balados québécois

Narcos PQ – QUB Radio

Cette production du Bureau d’enquête de Québecor est selon moi le meilleur balado donnant parlant du milieu du crime organisé. Si vous aimez les documentaires ou balados true crime, vous adorerez Narcos PQ

J’aime Hydro – Porte Parole

Bien que vous pouvez aussi découvrir cette œuvre de Christine Beaulieu par l’écrit ou comme pièce de théâtre, je vous suggère fortement d’écouter la version sonore de J’aime Hydro. Une excellente production qui aborde très habilement un sujet qui nous touche tous en tant que Québécois. 

Ferry, traversée érotique – Ici Radio-Canada Première

Simple, titillant et rafraichissant, ce balado érotique réservé à un public averti est une des rares productions québécoises qui parle de sexe de façon décomplexée et qui donne l’impression d’écouter une discussion entre amis plutôt qu’un reportage un peu trop rigide. 

Les vivants – Magnéto

Plus une collection qu’une série balado en soi, Les vivants regroupe de nombreuses productions de style documentaire produites par Magnéto. La qualité varie un peu selon la production, mais le meilleur de cette sélection, comme La Punition et Aalaapi, mérite définitivement un coup d’œil si vous cherchez à découvrir les balados québécois. 

Ark! – Pascal Cameron

Je n’aime pas particulièrement les balados d’humour en général, mais je ne me fatiguerai jamais d’écouter l’humoriste Pascal Cameron et ses invités échanger sur ce qui les horripile.

Du contenu canadien

Heaven Bent – Frequency

Produit par la compagnie derrière le très bon balado Gravy Train, Heaven Bentenquête sur d’étranges évènements qui se seraient déroulés dans une petite église de Toronto dans les années 1990. Une nouveauté qui mérite définitivement votre attention. 

Canadaland

Quiconque suivant l’actualité canadienne devrait par moment écouter ce balado de Jesse Brown qui décortique et critique intelligemment la façon dont certaines nouvelles et enjeux sont traités par les différents grands médias canadiens. Si vous aimez le true crime, je vous suggère aussi d’essayer Thunder Bay, un balado produit par la même équipe portant sur l’une des villes les plus violentes et dangereuses du pays. 

The Secret Life of Canada – CBC

Un balado parfait pour en apprendre plus sur certains épisodes moins connus (et glorieux) de l’histoire du Canada. Même les gens qui ne sont pas particulièrement friands des balados plus « éducatifs » y trouveront leur compte. 

I hate it but I love it – The From Superheros Network

Les divertissantes animatrices Kat Angus et Jocelyn Geddie discutent avec humour des films et séries télévisés qu’elles détestent, mais apprécient malgré tout. Pour un autre balado canadien qui plaira aux cinéphiles, je vous suggère The Vilain Was Right qui revisite certains de vos films et séries préférés, mais du point de vue des antagonistes.

Grownups Read Things They Wrote as Kids – Dan Misener

Similaire au balado américain The Moth, cette production canadienne présente des monologues enregistrés en direct un peu partout au pays. Comme le titre du balado le suggère, des adultes lisent avec un peu d’embarras des textes qu’ils ont écrient quand ils étaient enfants. Un petit bonbon de balado qui vous fera bien rigoler.