/finance/business
Navigation

Difficultés financières: Le Château à bout de souffle

Coup d'oeil sur cet article

Le Château pourrait être le prochain détaillant à devoir effectuer des compressions pour retrouver sa santé. La direction dit avoir «un doute important sur la capacité de la société à poursuivre son exploitation».

Lundi, l’enseigne montréalaise a finalement dévoilé, en soirée, les résultats financiers pour son exercice clos le 25 janvier dernier. L’entreprise a reporté à deux reprises la publication de ses résultats.

L’an dernier, la compagnie a subi une perte de 69,2M$ et elle a affiché une insuffisance dans son fonds de roulement de 44,3M$. L’éclosion de la COVID-19 a continué, par la suite, à malmener les finances du groupe.

«La pandémie de COVID-19 aura des retombées négatives importantes sur les produits, les flux de trésorerie des activités d’exploitation et les résultats d’exploitation, et la société ne prévoit pas la reprise de ses activités régulières avant 2022», avance dans un communiqué la direction.

Si bien qu’actuellement, Le Château est incapable de payer ses dettes. L’entreprise a une facilité de crédit de 70M$ et un emprunt de 15M$.

Financement

La direction concède qu’elle devra maintenant dénicher du financement pour poursuivre ses activités au cours des 12 prochains mois. Elle mentionne avoir notamment des discussions avec des prêteurs.

Elle souhaite aussi renégocier certains loyers afin de réaliser des économies et elle affirme que son avenir dépendra, entre autres, des restrictions gouvernementales et des impacts de la pandémie.

«La capacité de la société à poursuivre son exploitation [...] exige qu’elle exerce une part importante de jugement et dépend de sa capacité à obtenir le financement nécessaire», affirme la direction, ne fournissant pas de chiffres sur les impacts de la pandémie, jusqu’à présent, sur l’entreprise.

L’enseigne compte 124 magasins à travers le Canada. Depuis janvier, la direction a fermé cinq points de vente. Elle brasse également des affaires avec sa plateforme en ligne du côté des États-Unis.

L’an dernier, ce sont 10 magasins du groupe qui avaient fermé, alors que le chiffre d’affaires s’était établi à 175,9M$, comparativement à 190,9M$ (-7,8%) en 2018. La direction affirme avoir notamment constaté une baisse d’achalandage dans les centres commerciaux.

Lors de l’exercice financier 2018, Le Château avait également enregistré une perte nette, soit de 23,8M$.