/news/currentevents
Navigation

Noyade: les recherches se poursuivent à Lambton

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les efforts déployés par les plongeurs de la Sûreté du Québec, le corps de l'adolescent de 17 ans qui a sombré en fin de semaine dans les eaux du Grand lac Saint-François, à Lambton, en Estrie, demeure introuvable.

Pour une troisième journée consécutive, les recherches se sont avérées vaines.

Le Sherbrookois d'origine congolaise se trouvait sur un tube tiré par une embarcation et ne portait pas de veste de flottaison lorsqu'il est tombé à l'eau en après-midi, dimanche.

Ses proches et des amis suivent à distance les recherches, espérant qu'on le retrouve afin de pouvoir entreprendre leur deuil.

Selon l’entreprise Le Complexe La Source, qui a loué l’embarcation au jeune homme et à ses amis, ces derniers auraient refusé les vestes de sauvetage, malgré l'insistance du propriétaire.

Donovan Nadeau pleure aujourd'hui la perte d'un ami proche.

Pour lui, s'aventurer en eau vive sans la protection nécessaire est tout simplement inconcevable. Le port de la veste de sauvetage devrait avoir force de loi.

Les riverains du Grand lac Saint-François se disent touchés par un pareil drame impliquant une aussi jeune victime. Certains déplorent qu'encore trop de gens pratiquent des activités nautiques sans porter la veste de flottaison.

Selon la Société de sauvetage du Québec, 16 à 18 vies pourraient être sauvées chaque année si toutes les personnes qui s'aventurent sur l'eau portaient une veste de flottaison.