/news/coronavirus
Navigation

Finances publiques: Déficit «historique» de 343,2 milliards $ en 2020

C’est du jamais-vu depuis la Deuxième Guerre mondiale

Coup d'oeil sur cet article

Avec un déficit titanesque de 343,2 milliards $ en 2020, le Canada fait face à l’un des plus importants défis de son histoire, a reconnu hier le ministre des Finances, Bill Morneau, en présentant sa mise à jour économique.

• À lire aussi: Pas le temps pour l’austérité, selon Trudeau

Mais Ottawa écarte pour l’instant toute forme d’austérité, alors que la crise de la COVID-19 se poursuit. 

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, a offert bien peu de détails sur la façon dont il compte redresser les finances publiques, hier, lors de la présentation du « portrait économique du Canada » à la Chambre des communes.
Photo REUTERS
Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, a offert bien peu de détails sur la façon dont il compte redresser les finances publiques, hier, lors de la présentation du « portrait économique du Canada » à la Chambre des communes.

Ces 343,2 milliards $ représentent 10 fois le déficit de l’an dernier, et bien plus que les 256 milliards prévus il y a trois semaines à peine par le directeur parlementaire du budget, Yves Giroux. Ainsi, la dette va-t-elle bondir à 1200 milliards d’ici mars prochain, contre 765 milliards en mars 2020.     

  • Écoutez l'analyse du chroniqueur François Lambert avec Jean-François Baril à QUB Radio:   

« Notre gouvernement avait deux options », s’est justifié Justin Trudeau. « On pouvait laisser les Canadiens se débrouiller et espérer que tout ça se termine bientôt, ou on pouvait agir rapidement pour les aider. »

Pas de compressions

Comme Québec, Ottawa espère que la reprise économique – et un éventuel retour à l’équilibre – passe par la croissance de l’économie plutôt que par les compressions et les hausses de taxes.

« On doit faire des investissements pour notre croissance », a dit Bill Morneau. « On va investir, et non faire des coupures ou des changements dans notre système d’impôt. »

Mais Ottawa fournit bien peu de détails sur la façon dont cela va se faire.

Jusqu’à maintenant, l’aide fédérale a totalisé 230 milliards en soutien direct aux Canadiens et aux entreprises, par exemple avec la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et la subvention salariale. Ottawa a aussi consenti 85 milliards en aide indirecte.

Il faut remonter à la Seconde Guerre mondiale pour trouver un effort financier comparable.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Prochaines étapes

Bill Morneau s’est engagé à présenter un « vrai » budget cet automne, sept mois après l’annulation du budget fédéral 2020 à cause de la COVID-19. Au-delà de ça, on en sait très peu sur les mesures concrètes qui seront prises à l’automne, mis à part la fin progressive de la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

M. Morneau a dit souhaiter que la subvention salariale et l’assurance-emploi prennent le relais de la PCU à partir de septembre.

En d’autres mots, plus de chèques de 2000 $ pour la plupart des Canadiens ; l’aide devra surtout passer par l’entreprise qui les emploie. Près d’un employé sur quatre au pays touche actuellement la subvention salariale offerte à son employeur, bien moins que ce qu’envisageait Ottawa à son lancement.

Remonter la côte

Sur les ondes de LCN, l’économiste en chef de iA Groupe financier, Clément Gignac, a jugé qu’il faudrait sept à huit ans pour revenir à un ratio de la dette semblable à l’avant-COVID.

« Oui, c’est des gros chiffres, mais quand on regarde cela, c’est la bonne chose à faire », a-t-il noté. « On peut passer à travers cela sans des hausses d’impôts. »

Il a ajouté que le gouvernement fédéral a considérablement réduit son endettement depuis le milieu des années 1990. En 1995-1996, la dette fédérale représentait 66,6 % du PIB. 

La situation financière du canada en chiffres   

DETTE FÉDÉRALE   

  • 49,1 % du PIB en 2020-2021  
  • 31,1 % du PIB en 2019-2020  
  • 1060 G$ en 2020-2021  
  • 718,6 G$ en 2019-2020   

RECETTES FISCALES   

  • 269 G$ en 2020-2021  
  • en baisse de 72 G$    

COÛT DU PLAN D’INTERVENTION COVID-19 (228 G$)  

  • 82,3 G$ | Subvention salariale d’urgence  
  • 73,1 G$ | Prestation canadienne d’urgence  
  • 21,3 G$ | Soutien aux entreprises