/news/currentevents
Navigation

Hydro-Québec flouée pour plus de 660 000$

Un entrepreneur a utilisé une fausse facturation

Depuis 2009, Hydro-Québec compte plus de 173 millions $ de récla
Photo d’archives Un entrepreneur s’est servi du chantier de la Romaine pour faire de la fausse facturation envers la société Hydro-Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Un entrepreneur de la Montérégie avait le sourire aux lèvres, mercredi, même s’il venait de reconnaître avoir été l’un des instigateurs d’une fraude par fausse facturation de plus de 660 000 $ aux dépens d’Hydro-Québec.

Bertrand Dupont, 45 ans, a plaidé coupable d’emploi d’un document contrefait, mercredi matin, au palais de justice de Longueuil. Il a dû verser 95 000 $ afin d’indemniser Hydro-Québec et s’engager à effectuer 240 heures de travaux communautaires.

Dans cette affaire, la société d’État a été flouée de 660 869 $ sur une période de trois ans. 

Entre 2014 et 2017, Dupont était à la tête des Entreprises Dupont 1972, située à l’époque à Saint-Bruno-de-Montarville.

À la demande d’Excavations Marchand et Fils, il a contacté une compagnie de la Côte-Nord dans le but de mettre en place un partenariat de transport pour un contrat du chantier de la Romaine sur la Côte-Nord, lit-on dans l’exposé conjoint des faits.

Prête-nom

Le modus operandi laissait croire à la société d’État, par l’entremise de fausses factures, que le transport de ciment était effectué par l’entreprise locale, agissant à titre de prête-nom, plutôt que la sienne.

Pendant ce temps, l’entreprise de Jean-François Marchand recevait des ristournes visant normalement à favoriser la sous-traitance locale.

400 factures

Au total, plus de 400 factures ont été falsifiées, peut-on lire dans le document de cour.

On y lit également que la preuve n’a toutefois pas démontré que Dupont a bénéficié directement de l’argent du crime.

Il a fallu une enquête interne d’envergure de la part d’Hydro-Québec pour démystifier le frauduleux stratagème. À ce jour, plus de 290 000 $ ont été récupérés.

« On est très satisfait de l’entente rapide qui a favorisé le remboursement de la victime », a commenté mercredi Simon Lacoste, procureur de la Couronne.

Des cinq individus incriminés dans ce dossier, deux d’entre eux ont aussi plaidé coupables récemment, alors qu’un autre a été disculpé.

Quant à l’enquête préliminaire de Marchand, elle doit se tenir la semaine prochaine.

- Avec Valérie Gonthier