/news/provincial
Navigation

L’hôtel Delta vendu pour 20 M$ en raison de la pandémie

L’ex-propriétaire Jean-Guy Sylvain blâme les gouvernements pour leur inaction

hotel Delta
Photo Simon Clark Craignant une crise comme en 2008, l’homme d’affaires Jean-Guy Sylvain s’est départi de l’hôtel Delta (photo), à Québec, ainsi que de deux autres hôtels à Rimouski et Rivière-du-Loup. « C’est une grosse déception », affirme-t-il.

Coup d'oeil sur cet article

Éprouvé par la pandémie, l’homme d’affaires Jean-Guy Sylvain vend l’hôtel Delta à une firme de Toronto pour 20 M$, a appris Le Journal. «On voulait le garder, mais les gouvernements ne nous aident pas, c’est de la bullshit

Au cours des derniers mois, M. Sylvain a décidé de vendre trois hôtels pour prévenir et maintenir la santé financière de son groupe, rapporte-t-il au Journal. Pour le Delta, il s’agissait d’une option de dernier recours.

Les deux autres établissements hôteliers ayant changé de propriétaires en mars sont situés à Rimouski et à Rivière-du-Loup. M. Sylvain explique avoir pris cette décision alors qu’il craignait une crise comme en 2008.

Jean-Guy Sylvain.
Propriétaire
d’hôtels
Photo Stevens LeBlanc
Jean-Guy Sylvain. Propriétaire d’hôtels

«Nous n’avons pas d’argent des gouvernements. Je ne vais pas attendre d’avoir tout perdu», déplore-t-il, lors d’une brève entrevue.

«Oui, c’est une grosse déception. Lorsque tu as neuf hôtels et que les gouvernements ne t’aident pas, il faut que tu t’organises pour garder ta liquidité», poursuit-il.

Selon des documents publics, la transaction pour le Delta a été officialisée le 6 juillet dernier.

Rappelons que M. Sylvain et ses associés avaient acquis l’immeuble de 14 étages du boulevard René-Lévesque en 2018.

Les propriétaires avaient depuis réalisé plusieurs travaux dans l’édifice.

Pertes financières

«Cela va aider pour nos finances», affirme-t-il, précisant que Le Concorde, à Québec, n’est pas sur le marché «pour le moment».

«Il va falloir, par contre, que cela se replace. Il y a des mois où nous avons perdu plus d’un million [pour l’ensemble de nos propriétés]», ajoute-t-il.

Ce dernier concède ne pas avoir obtenu la juste valeur, selon lui, pour son établissement en raison des impacts de la COVID-19. Il note que le Delta, qui a été construit en 1974, enregistre des pertes de 400 000 $ par mois.  

M. Sylvain aimerait que les gouvernements se soucient davantage de son industrie qui génère des milliards de dollars par année.

«Ils ne nous donnent pas un sou. Ils aiment mieux donner cela au Cirque du Soleil et à des compagnies qui ne paient pas d’impôts au Québec», digère-t-il mal.

Les nouveaux acheteurs sont le groupe SAGEBLAN Investments qui possède maintenant quatre établissements hôteliers au Québec, selon leur site internet. Il s’agit d’une firme dirigée par Gaurav Gupta.

L’an dernier, ce groupe avait acquis l’Hôtel Place Dupuis à Montréal. Il n’a pas été possible de parler avec un responsable, hier.

Formule de prêts pas adéquate

En juin, Québec avait annoncé un programme de prêts de 446 M$ pour soutenir l’industrie touristique.

Selon nos informations, plusieurs hôteliers jugent que la formule de prêts n’est pas adéquate pour leur situation financière.

Du côté d’Ottawa, il y a aussi eu la subvention d’urgence permettant de couvrir une partie des salaires des employés.