/news/coronavirus
Navigation

Jusqu'à 80 cas de COVID en Montérégie en raison de «partys» privés

Coup d'oeil sur cet article

La multiplication des partys privés en Montérégie a provoqué une résurgence de la COVID-19 dans cette région où jusqu'à 80 personnes sont désormais atteintes par le nouveau coronavirus. Des jeunes diagnostiqués avec la maladie, mais asymptomatiques, ont participé à ces fêtes. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

La multiplication des partys privés en Montérégie a provoqué une résurgence de la COVID-19 dans cette région où jusqu'à 80 personnes sont désormais atteintes par le nouveau coronavirus. Des jeunes diagnostiqués avec la maladie, mais asymptomatiques, ont participé à ces fêtes.

La situation inquiète particulièrement la Dre Julie Loslier, directrice de la santé publique de la Montérégie qui a fait part de ses inquiétudes dans une publication vidéo sur la page Facebook de l’organisation jeudi en soirée.

«Je vois vraiment l’impact des partys privés auxquels ont assisté les gens qui avaient un diagnostic de COVID-19, mais qui étaient tout à fait asymptomatiques. Ce qu’on observe c’est un phénomène qui monte en flèche. On est rendu à autour de 70 cas positifs liés à quelques partys seulement», a indiqué la Dre Loslier.

Vendredi, lors d’un point de presse, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a indiqué que les deux fêtes tenues à Sainte-Clotilde et à Saint-Chrysostome à la fin juin ont généré jusqu’à 80 cas.

 

La Dre Loslier demande notamment aux parents de montrer l’exemple à leurs jeunes, d’éviter de faire des partys où il y a plus de 10 personnes et de ne pas oublier la distanciation physique. Elle invite également les personnes témoins de fêtes qui rassemblent des dizaines de personnes à dénoncer l'événement à la police.

«Si vous êtes témoins de party où il y a plus de 50 personnes, avertissez les policiers», précise la Dre Loslier.

Elle explique qu’il y a eu des partys où une centaine de personnes s’étaient réunies.

Par ailleurs, le port du masque deviendra obligatoire dans les municipalités de Saint-Chrysostome et Ormstown dans l'ouest de la Montérégie dès vendredi.