/news/health
Navigation

Des effectifs réduits chez Urgences-santé en pleine canicule

Coup d'oeil sur cet article

Le territoire desservi par Urgences-santé comptait une vingtaine d’ambulances en moins vendredi, alors que le Québec vivait l’une des journées les plus chaudes de l’été, a appris TVA Nouvelles.

Au total, une quarantaine de paramédics à Laval et à Montréal étaient absents en raison de maladie, de vacances ou pour cause de dernière minute.

En temps normal, pour une journée de canicule, le nombre de paramédics visé est de 234, alors qu’on en comptait plutôt 194 vendredi.

En raison de ce manque d’effectifs, les citoyens peuvent s’attendre à un délai de réponse plus élevé pour les appels considérés moins urgents.

Du côté d’Urgences-santé, on assure cependant que cette situation ne présente aucun danger pour la santé et la sécurité des gens, a précisé un porte-parole de la société publique à TVA Nouvelles.

Le pic d’appels est survenu sur l’heure du midi vendredi. On comptait une cinquantaine d’appels par heure, soit un volume un peu plus élevé qu’à l’habitude.

Selon des données d’Urgences-santé enregistrées entre le 1er juin et le 4 juillet, 86 interventions de paramédics ont été nécessaires pour venir en aide aux personnes indisposées par la chaleur. L’année dernière, 53 interventions ont eu lieu lors de ces mêmes dates tandis que ce chiffre est monté à 124 lors de l’été 2018.

Urgences-santé a assuré qu’une trentaine de nouveaux paramédics sont attendus au cours des prochaines semaines pour répondre à la demande.

– Avec les informations d'Andy St-André