/news/currentevents
Navigation

Fillettes disparues: «Il s’est dépêché de s’en aller», dit une témoin

Coup d'oeil sur cet article

Deux témoins de l’accident de voiture en lien avec la disparition de Romy et Norah Carpentier, survenue mercredi soir, racontent les instants qui ont suivi leur arrivée sur les lieux.

• À lire aussi: Fillettes disparues: course contre la montre à Saint-Apollinaire

• À lire aussi: [VIDÉO] Fillettes disparues: «Donne-nous des nouvelles», implore la conjointe de Martin Carpentier

• À lire aussi: Fillettes disparues: des «cris de détresse» dans la nuit à Saint-Apollinaire

Après avoir évité de justesse la voiture, la conductrice s’est immobilisée sur l’autoroute 20. 

«En me tassant, j’ai vu, il y avait un véhicule en avant qui était arrêté sur les quatre clignotants et automatiquement, quand j’ai mis mes quatre clignotants et que je me suis arrêtée, il s’est dépêché de s’en aller», se souvient-elle. 

Sa conjointe a ensuite débarqué du véhicule pour aller au secours de personnes qui auraient pu être blessées dans le véhicule. Elle a alors constaté que celui-ci était vide. 

«Je me suis mis à la recherche dans les champs, dans les fossés, j’ai crié, je n’ai jamais entendu aucun son, je n’ai jamais vu aucune personne, c’est assez troublant», décrit-elle. 

Crème glacée «à moitié fondue»

Lorsqu’elle s’est précipitée près du véhicule, la conductrice a constaté qu’une crème glacée s’y trouvait encore, pas complètement fondue. 

«J’ai regardé dans le véhicule, il y avait le banc d’auto, il y avait une crème glacée qui était tombée, à moitié fondue, dans le fond du véhicule», se remémore-t-elle. 

D’après l’enquête des policiers, le père, Martin Carpentier, aurait amené ses deux filles au Chocolats Favoris de Saint-Nicolas, vers 20h15, soit environ une heure avant l’accident. 

Bien que le véhicule ait été accidenté, les coussins gonflables n’ont pas éclaté. 

«Les vitres étaient encore intactes, à part la vitre d’en avant. Les coussins gonflables n’ont pas éclaté et les pneus étaient brisés», a constaté la conductrice. 

Les deux témoins n’ont vu aucune trace de sang ou de blessés dans la voiture.