/news/provincial
Navigation

Tramway: Labeaume évoque un tracé raccourci et un échéancier accéléré

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec a évoqué vendredi la possibilité que le tracé du tramway soit raccourci dans le secteur de Charlesbourg et a confirmé qu’il avait demandé un échéancier accéléré pour la réalisation du tramway. 

• À lire aussi: Étienne Grandmont regrette «la camisole de force budgétaire» pour le tramway

• À lire aussi: Le tracé du tramway pourrait être réduit, admet le bureau de projet

« L’éventualité que, par exemple, quand on va ouvrir les enveloppes (de l’appel d’offres) ça coûte plus cher que prévu, on a prévu cette éventualité. On pourrait par exemple raccourcir le tramway en partie ou complètement entre la 76e Rue et la 41e Rue », a indiqué Régis Labeaume en marge de l’inauguration du Marché public de Sainte-Foy.

Cette déclaration fait suite au passage devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) du directeur du bureau de projet, Daniel Genest. Celui-ci a évoqué la possibilité d’un tracé plus court si les coûts sont plus importants que prévu.

Le plus précis possible

« C’est pas un objectif, a précisé le maire. Tout le monde a travaillé fort pour tenter de s’ajuster le plus précisément possible (dans les coûts) au marché actuel. » Mais il a indiqué que les chiffres utilisés étaient pré-COVID. 

Par ailleurs, M. Labeaume a confirmé qu’il avait proposé en mai un échéancier accéléré pour la réalisation du projet de réseau structurant. 

« Oui, on a devancé l’échéancier. Et on s’est dit, en même temps : ce serait le fun que ça soit tout réglé aux prochaines élections pour mettre ça derrière nous autres. »

La motivation première est aussi de mettre en marche la machine pour participer à la relance de l’économie, a-t-il ajouté. « Ce projet, dans deux mois, sera le plus gros projet de Québec et au Québec. »

Ainsi, avant la COVID, le lancement de l’appel de proposition pour trouver un consortium qui réalisera le projet de réseau devait se faire en novembre 2020. Le bureau de projet a pris la décision de devancer de deux mois le lancement de l’appel. Il doit travailler tout l’été pour rendre le document d’appel d’offres en trois vagues à partir de la dernière semaine d’août. 

Objectif été 2021

Le contrat pourrait ainsi être signé avec le consortium choisi à l’été 2021 plutôt qu’en février 2022. Il est cependant toujours nécessaire pour la Ville d’obtenir le décret gouvernemental pour procéder selon cet échéancier souhaité. Cela n’est pas encore réglé, a confirmé le maire.

Quant à la publication de la carte des expropriations, que le BAPE a décrétée cette semaine, le maire s’est dit « d’accord avec la décision ».