/news/currentevents
Navigation

Un homme emporté par le courant de la rivière Jacques-Cartier

Un homme emporté par le courant de la rivière Jacques-Cartier
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

Un sexagénaire a été emporté par le courant de la rivière Jacques-Cartier, vendredi après-midi, à Shannon.

Un homme emporté par le courant de la rivière Jacques-Cartier
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Les services d’urgence ont été alertés un peu avant 15h, et les pompiers ont mené de vaines recherches dans le secteur. 

Les efforts ont été interrompus en fin de journée. Il aura fallu attendre samedi matin, 8h30, pour retrouver le cadavre du défunt, originaire de la grande région de Québec.

«Il était en aval, vraiment pas très loin de l’endroit où il a été vu pour la dernière fois», précise la porte-parole de la Sûreté du Québec Anik Lamirande.

La police précise qu’il s’agit du même endroit où des problèmes ont été soulevés récemment à la plage. Les circonstances de l’incident sont encore inconnues.

Un homme emporté par le courant de la rivière Jacques-Cartier
Photo Agence QMI, Marc Vallières

La Municipalité de Shannon avait promis de surveiller plus étroitement l’accès à la plage après les excès des centaines de baigneurs insouciants sur les lieux depuis le début de l’été. Selon des voisins, la plage est toujours bondée. 

«Il fallait s’y attendre», a affirmé un citoyen. 

Plus sévères 

Dans un message envoyé cette semaine, la Municipalité avait annoncé des mesures plus sévères afin de s’assurer du respect des normes en vigueur. 

La Ville de Shannon voulait imposer des mesures plus strictes pour encadrer l’accès à la plage du parc des Draveurs. Le maire, Mike-James Noonan, se disait préoccupé par la situation. 

En date du 9 juillet, la Société de sauvetage a recensé 42 noyades pour l’année 2020, comparativement à 32 à pareille date l’an dernier. 

Le thermomètre a grimpé à 32 °C et à plus de 40 °C avec l’humidité dans la région de Québec. Les plans d’eau demeurent très populaires en pleine canicule.  

– Avec Jérémy Bernier