/news/currentevents
Navigation

Deux bambins sont morts noyés dans des piscines

Cela ravive des souvenirs difficiles pour une famille de Mascouche

Décès d'un enfant
Photo courtoisie Une fillette de 3 ans s’est noyée vendredi dans la piscine d’une résidence familiale, à Sorel-Tracy. Le drame a ravivé de mauvais souvenirs pour les parents du petit Samuel (en mortaise), mort en 2004, à Mascouche.

Coup d'oeil sur cet article

SOREL-TRACY | La noyade de deux bambins vendredi, dans autant de piscines familiales, rappelle de mauvais souvenirs à un couple de Mascouche, qui a perdu son garçon de 2 ans et demi de la même façon en 2004.

«Ça nous fait replonger dans les événements. Mais surtout, on comprend l’épreuve que devront surmonter les parents. Le jugement des autres par rapport [au drame] n’est pas toujours agréable», a raconté Christian Lallier.

En 2004, son fils Samuel s’est noyé dans la piscine de ses voisins lors d’une épluchette de blé d’Inde.

Il n’avait que 2 ans et demi.

«On s’était baignés plus tôt dans la journée et l’échelle n’avait pas été remontée. À la fin du souper, Samuel s’est faufilé et a grimpé jusqu’à la piscine», a expliqué M. Lallier.

Le père de quatre enfants comprend le sentiment de culpabilité qui hante les parents d’enfants décédés par noyade, mais insiste sur le fait que ce genre d’événement est parfois imprévisible malgré toute la bienveillance du monde.

imprévisible

«À n’importe quel moment, un enfant peut échapper à la surveillance. On ne peut pas être toujours en arrière d’eux. Ça peut arriver à n’importe quels parents, même les plus responsables. Ça dépasse ce qu’on peut prévoir», souffle celui qui réside à Mascouche, dans Lanaudière, avec sa conjointe Karine Lebreux.

Christian Lallier rappelle que les barrières de sécurité autour d’une piscine peuvent sauver des vies tout comme les cours de natation pour enfants.

Malheureusement, le bilan des noyades est sombre cette année au Québec.

Et il s’est encore alourdi alors que deux jeunes enfants ont perdu la vie en soirée vendredi.

Vers 18h, un bambin de 2 ans a été retrouvé inanimé dans une piscine résidentielle sur le chemin Georges à Saint-Paul, dans Lanaudière.

Quelques heures plus tard, une fillette de 3 ans s’est aussi noyée dans la piscine d’une résidence privée de la rue Ramezay à Sorel-Tracy, en Montérégie.

Voisins secoués

Au lendemain du triste accident survenu dans ce secteur familial, des voisins étaient toujours secoués samedi. «Il y a plusieurs jeunes familles et enfants dans ce quartier. Ça nous a tous ébranlés immédiatement», a rapporté Julie Chapdelaine, elle-même maman d’une fillette de 4 ans.


♦ En date de samedi, le Québec déplorait 44 noyades pour l’année 2020, comparativement à 32 à pareille date l’an dernier.