/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Hommages émouvants aux fillettes décédées

Une veillée au parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis, s’est tenue durant toute la fin de semaine

Coup d'oeil sur cet article

Des dizaines de personnes se relayent depuis samedi soir, à Lévis, pour assister à la veillée en mémoire de Norah et Romy Carpentier, dont les corps ont été retrouvés dans un boisé du secteur de Saint-Apollinaire.

• À lire aussi: La chasse à l’homme pour retrouver Martin Carpentier est parfaitement orchestrée

• À lire aussi: Chasse à l'homme: des citoyens bien intentionnés ont nui au travail policier

• À lire aussi: Le décès des fillettes confirmé: le pire s’est produit

• À lire aussi: La police déploie une vaste chasse à l’homme pour retrouver Martin Carpentier

Photo Annie T. Roussel

« Dès que j’ai appris la nouvelle, qu’elles étaient décédées, j’ai serré mes filles dans mes bras et on a pleuré. J’espère que ma mère prendra soin d’elles de là-haut », raconte Véronique Gauthier, qui a assisté au rassemblement avec ses deux filles.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Depuis samedi soir, une petite terrasse du parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis, sert de mémorial en l’honneur de Romy et Norah Carpentier, 6 et 11 ans au moment du drame, que le premier ministre François Legault a qualifié de « tragédie nationale ».

Photo Jérémy Bernier

L’événement chargé d’émotions, où les mines basses se succédaient, a été organisé par le 128e groupe scout de Charny, dont les petites filles et le père étaient membres.

Photo Agence QMI, Guy Martel

« Pas de bon sens »

La veillée a été mise sur pied pour permettre à la famille, aux proches et aux sympathisants d’entamer leur processus de deuil, explique l’un des organisateurs et animateur scout, Pierre Bellemare. Les personnes souhaitant apporter leur soutien à la famille des victimes sont invitées à s’y recueillir ou à y laisser un petit mot en guise d’adieu.

Comme des dizaines de citoyens émus par le drame, Sara Beaulieu Hallé est venue déposer des fleurs au parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis, en mémoire de Norah et Romy Carpentier.
Photo Annie T. Roussel
Comme des dizaines de citoyens émus par le drame, Sara Beaulieu Hallé est venue déposer des fleurs au parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis, en mémoire de Norah et Romy Carpentier.

Comme Mme Gauthier, de nombreuses personnes qui ne connaissaient pas les deux fillettes, mais qui ont été bouleversées par le dénouement de l’histoire, ont tenu à s’y rendre.

« Ça n’a pas de bon sens ce qu’il s’est passé. Comment un parent peut-il faire ça à ses enfants ? » se questionne Marilou Gallichant, en sanglotant. Accompagnée de ses fillettes de 5 et 8 ans, Mme Gallichant a apporté des peluches « pour dire au revoir » aux jeunes victimes.

Photo Annie T. Roussel

Une épreuve indescriptible

« Ça vient nous chercher, c’est très poignant. On a prié à l’heure du repas, pour elles, mais aussi pour remercier la vie que ça aille bien pour nous. Ça aurait pu arriver à n’importe qui », souffle Michaël Lapointe.

Un peu plus tôt, l’homme s’est agenouillé, avec ses quatre enfants, devant le portrait des fillettes sur la terrasse, pour leur souhaiter bon voyage, essuyant une larme. 

Photo Annie T. Roussel

 « Nos pensées sont avec la famille. On leur souhaite d’être assez forts pour passer par-dessus cette épreuve indescriptible », ajoute-t-il.

Photo Annie T. Roussel

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est également rendu sur place pour déposer des fleurs et apporter son soutien.

Des proches des fillettes décédées ont affiché plusieurs messages d’amour à leur intention, dont ces trois-ci.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Des proches des fillettes décédées ont affiché plusieurs messages d’amour à leur intention, dont ces trois-ci.

La famille des victimes a refusé de commenter la situation pour l’instant, préférant attendre le fin mot de toute cette histoire. 

Photo Agence QMI, Guy Martel