/news/coronavirus
Navigation

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus

La consigne largement respectée

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Les usagers du Réseau de transport de la Capitale (RTC) sont nombreux à s’être conformés à l’obligation de porter un masque dans les autobus, a constaté Le Journal.

• À lire aussi: Masque obligatoire dans les lieux publics fermés, amendes de 400$ à 6000$ pour les commerçants délinquants

En fin d’après-midi, lundi, le RTC s’est félicité du très fort taux de respect du port du masque dans ses autobus en cette première journée où la mesure est devenue obligatoire.

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

90 % des passagers

Le président du RTC, Rémy Normand, s’est réjoui du respect de la consigne. Le RTC a estimé que 90 % des usagers s’y sont conformés.

« Nous sommes réellement dans une approche constructive et les résultats d’aujourd’hui démontrent que nos efforts pour encourager ce mouvement social portent fruit », a exprimé Rémy Normand.

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

Sur le terrain, Le Journal a constaté que la plupart des citoyens se conformaient à la consigne. Abordés sur le boulevard Laurier, plusieurs se sont dits rassurés par le port du masque et le portaient. 

« Je le porte tout le temps à mon travail. Je suis préposée aux bénéficiaires », mentionnait Julie Dumont, pour qui le masque allait de soi.

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

Abdel Bahmed estime quant à lui que c’est une question de respect. « Si tout le monde le porte, on aura moins d’infections. C’est prouvé que ça protège. »

Jonas Nemaleu avait en main le couvre-visage distribué par le RTC et l’a enfilé avant de monter dans l’autobus.

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

De son côté, Marcelle, rencontrée plus loin, sortait du bus sans masque. Elle préfère attendre que la période de transition soit complétée avant de le porter. « À mon âge, on garde nos vieilles habitudes ! »

De leur côté, Justine et Laurence n’en portaient pas, car elles n’en possèdent pas encore, mais étaient prêtes à le faire quand l’obligation sera renforcée par des contrôles.

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

Notons qu’une période de deux semaines de tolérance s’applique. La date à laquelle un usager peut être refusé dans un bus est le 27 juillet. Mais le RTC a déjà fait savoir que les chauffeurs ne joueraient pas à la police.

[PHOTOS] Le masque porté dans les bus
Photo Jean-François Desgagnés

Consignes variables

Sur les trajets 800 et 801 que Le Journal a empruntés, la très grande majorité des usagers portaient le couvre-visage, mais les directives étaient appliquées différemment. Ceux qui n’en avaient pas recevaient un avis de la part du chauffeur, sur l’un des deux parcours. Un couple a pu entrer quand même après avoir reçu l’information que le masque était désormais obligatoire.

Sur le second parcours, le chauffeur ne passait aucune remarque aux récalcitrants. Malgré tout, la mesure était largement respectée.