/news/politics
Navigation

19 milliards $ aux provinces pour la relance de l’économie

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le fédéral versera des transferts totalisant plus de 19 milliards $ aux provinces pour la réouverture de l’économie après avoir, selon toute vraisemblance, fait face à un front commun mené par celles-ci.

• À lire aussi: WE Charity a été la seule organisation considérée pour gérer les 900 M $

« Notre gouvernement va [faire ces investissements] pour que les provinces et les territoires disposent des ressources pour protéger la santé des Canadiens, aider les gens à retourner au travail et se préparer pour une potentielle deuxième vague », a déclaré le premier ministre Justin Trudeau, jeudi, dans un point de presse inattendu.

L’entente survenue entre les différents paliers de gouvernement après presque six semaines de négociations est prévue pour les « six à huit prochains mois », a-t-il indiqué, et cible « sept domaines prioritaires dans lesquels on doit concentrer nos efforts ».

Lutter contre la pandémie

De l’enveloppe globale, 4,25 milliards $ doivent servir à augmenter la capacité de dépistage de la COVID-19, notamment, avec un objectif de 200 000 tests par jour au niveau national. 

Par ailleurs, plus de 7 milliards $ serviront à l’approvisionnement en équipement de protection tels que des masques et 700 millions $ à appuyer l’éventuelle réponse à une autre vague de la pandémie, selon les documents de l’annonce fournis par Ottawa. 

Quant au manque de personnel dans les CHSLD, il pourrait être épongé avec un versement d’ensemble de 740 millions $ dédiés aux centres pour aînés partout au pays. 

Cette somme peut toutefois aussi servir « pour soutenir d’autres populations vulnérables ».

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Legault content

Le premier ministre québécois François Legault, qui craignait qu’Ottawa utilise de tels transferts pour s’ingérer dans les champs de compétence provinciaux, s’est montré rassuré en se disant « très content » de l’entente.

« Ça n’a pas été nécessairement facile à négocier. [...] Mais on a la preuve que quand les premiers ministres des provinces se tiennent unis et sont solidaires, on est capables d’obtenir des gains avec le gouvernement fédéral », a-t-il réagi.

Selon ses dires, lui et ses homologues ont obtenu d’importantes concessions d’Ottawa au niveau de la « souplesse » qu’auront les provinces pour dépenser l’argent là où elles identifient leurs propres priorités.

Au moment d’écrire ces lignes, la ventilation par province n’avait pas été communiquée par Ottawa.

On savait néanmoins que l’argent servirait aussi aux municipalités, entre autres avec des investissements en transports en commun.