/news/provincial
Navigation

Le Vieux-Québec déserté: Labeaume s'ennuie des touristes

Le Vieux-Québec déserté: Labeaume s'ennuie des touristes
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec s'ennuie des touristes, qui ont déserté les rues du Vieux-Québec pour se réfugier en campagne.

«On s'ennuie un peu des touristes», laisse tomber Régis Labeaume. Le maire commentait le fait que les rues du centre-ville et du Vieux-Québec soient anormalement vides, cette année, en raison de la crise sanitaire. Un constat qu'ont fait avec désarroi plusieurs commerçants et restaurateurs des quartiers centraux

Le Vieux-Québec déserté: Labeaume s'ennuie des touristes
Photo Jean-François Desgagnés

«Les gens se sont tirés dans les régions. On me dit qu'en Gaspésie, tout le monde est heureux, qu'en Estrie, ça va bien.»

Il espère que les visiteurs reprendront leurs habitudes. La capitale avait connu des années touristiques record ces derniers temps. «L'été n'est pas encore fini, il reste un mois et demi.» 

  • Jacques-André Pérusse, directeur général de la Société de développement commercial du Vieux-Québec, revient sur la saison touristique difficile de Québec:   

Il a lancé une pointe aux gens qui se plaignaient du nombre trop élevé de touristes l'an dernier. «Je ne sais pas comment ils se sentent aujourd'hui.»

Le maire n'est pas prêt à dire que la campagne publicitaire de 750 000$ lancée en grande pompe pour ramener des touristes dans la ville n'a pas connu les résultats escomptés. 

«Les gens nous en parlent, de la campagne. [...] Sans la campagne, il y en aurait certainement moins», de touristes, à Québec. Mais l'attrait des régions a été plus fort en temps de crise, analyse-t-il.