/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les bars demeureront ouverts au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir consulté la Santé publique, le premier ministre François Legault a annoncé que les bars du Québec demeureront ouverts, mais sous surveillance.

• À lire aussi: COVID-19: 141 nouveaux cas et un décès supplémentaire au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: Vacances de la construction: Dr Arruda veut éviter une autre perte de contrôle

La récente hausse des cas de COVID-19 est liée aux rassemblements privés, plutôt qu’à la fréquentation des bars, affirme M. Legault.

«On s’est rendu compte que la majorité des cas, il y en a encore 141 aujourd’hui, ce n’était pas des gens qui avaient fréquenté des bars. Le problème principal, c’est un problème de rassemblements privés», a déclaré le premier ministre lors d’un passage sur la Côte-Nord.

François Legault a rappelé qu’une limite de dix personnes doit être respectée pour les événements à l’intérieur ou à l’extérieur d’un domicile privé. «Il faut vraiment revenir et respecter ce maximum de dix personnes», a-t-il plaidé.

  • Pierre Thibault, président fondateur de la Nouvelle association des bars du Québec, réagit à la nouvelle sur QUB Radio:

La veille, lors d’un point de presse en Gaspésie, M. Legault avait évoqué la possibilité de fermer à nouveau les bars, face à la hausse récente du nombre de cas d’infection à la COVID-19. Le premier ministre s’était dit inquiet de la situation, mais attendait une évaluation de la Santé publique pour déterminer la provenance des nouveaux cas.

Partys sous surveillance

À la veille des vacances de la construction, François Legault a prévenu les Québécois que la surveillance policière sera accentuée au cours des prochains jours pour éviter les rassemblements privés qui excèdent la limite de 10 personnes.

Les délinquants s’exposent à des amendes, a-t-il rappelé. «Il va y avoir une surveillance accrue, partout», promet le premier ministre.

Travailleurs de la santé infectés

Outre les soirées privées, les travailleurs de la santé comptent pour une importante partie des nouveaux cas d’infection. «Sur les 141 cas aujourd’hui, il y a 97 cas qui sont des gens qui ont été testés positifs dans le réseau de la santé», souligne le premier ministre.

«Donc, il y a des gens qui [liaient] la hausse du nombre cas à la fréquentation des bars: ce n’est pas le cas, dit François Legault. Donc, la Santé publique ne nous suggère toujours pas, ne nous recommande pas, de fermer les bars.»

«On va continuer à suivre la situation dans les bars», a-t-il toutefois assuré.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com