/news/provincial
Navigation

Restauration au temps de la COVID-19: le Vieux-Port a trouvé une formule gagnante

Restauration au temps de la COVID-19: le Vieux-Port a trouvé une formule gagnante

Coup d'oeil sur cet article

La Grande Tablée du Vieux-Port de Québec pourrait faire la différence, cet été, dans la vie des restaurateurs et des commerçants qui participent à cette initiative mise en place par l’association des gens d’affaires du secteur.

• À lire aussi: COVID-19: 141 nouveaux cas et un décès supplémentaire au Québec

• À lire aussi: Le port du masque comparé à l’interdiction de fumer

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

Du jeudi au dimanche, jusqu’au 27 septembre inclusivement, les rues Saint-Paul et du Sault-au-Matelot s’animent avec La Grande Tablée qui regroupe une quinzaine de restaurateurs.

Ce concept permet aux restaurateurs de regagner l’espace perdu à l’intérieur de leur établissement, tout en respectant la distanciation physique nécessaire, dans un quartier historique au décor spectaculaire.

« Au mois de mars, quand il y a eu la pandémie, tout était fermé. On a réfléchi sur ce qu’on pouvait faire. Avec la Ville, on a élaboré un plan pour prendre possession de la rue afin de permettre aux restaurateurs de récupérer les places qu’ils perdaient à l’intérieur. Pour le public, c’est comme s’il dégustait un bon repas dans un décor de film. La Ville nous a offert une collaboration exceptionnelle », a tenu à souligner Richard Samson, directeur général de l’Association des gens d’affaires du Vieux-Port de Québec.

Cette activité a démarré le 18 juin dernier et elle se poursuivra tout l’été, beau temps mauvais temps. La Grande Tablée offre environ 500 places extérieures. Chaque restaurateur est responsable de son espace et présente son menu.

« On fait quelque chose »

« On va commencer à faire de l’animation musicale et à présenter des artistes peintres qui vont venir faire des créations », a mentionné M. Samson.

« Bref, on se bouge le cul. On fait quelque chose. On ne s’écrase pas. Je trouve tellement que les marchands ici sont courageux. Ce sont des passionnés. Ils se battent pour leur commerce. Je trouve ça très impressionnant. C’est notre mission de les supporter là-dedans », a-t-il ajouté.

« Ils font en moyenne, à date, si on pouvait continuer de même jusqu’à la fin de septembre, entre 60 % et 70 % de leur chiffre d’affaires. Ça veut dire qu’on va sauver plusieurs commerces avec ça. Ça va peut-être leur permettre de passer à travers cette crise-là et de voir l’avenir en 2021 en espérant que ça rentre dans l’ordre. »

« On a compris qu’on ne pouvait pas se fier uniquement sur les touristes. C’est sûr que c’est une manne dans le quartier qui arrivait avec les croisiéristes, les touristes américains et européens qui remplissaient nos restaurants. Cela nous a fait réaliser qu’il faut voir plus large et qu’on doit sensibiliser la clientèle locale à l’importance de venir dans nos restaurants », a-t-il affirmé.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com