/news/society
Navigation

Fort appui au masque obligatoire

À compter d’aujourd’hui, le couvre-visage sera exigé dans les lieux publics fermés

Coup d'oeil sur cet article

Trois Québécois sur quatre appuient le port du masque obligatoire, qui entre en vigueur aujourd’hui dans les commerces et autres lieux publics fermés du Québec. 

• À lire aussi: Une deuxième vague pourrait être encore pire

• À lire aussi: Le Québec est-il prêt pour la 2e vague?

• À lire aussi: Mystère autour des réserves d’équipements médicaux

Un sondage SOM commandé par le gouvernement Legault et obtenu par notre Bureau parlementaire révèle que 56 % des Québécois sont « tout à fait » d’accord avec cette mesure, tandis que 20 % des répondants sont « plutôt d’accord ». 

Seuls 14 % des personnes sondées se sont dit « tout à fait en désaccord », contre 10 % qui y sont « plutôt » opposés. 

Fait à noter, le taux d’appui diminue grandement chez les plus jeunes répondants. 

À compter d’aujourd’hui, le port du masque sera exigé dans les épiceries, boutiques, centres commerciaux et autres espaces publics fermés. Les commerçants qui acceptent des clients au visage découvert seront passibles d’une amende allant de 400 $ à 6000 $. Québec évalue également la possibilité de sanctionner les individus récalcitrants, à compter du 1er août. 

Mouvement mondial

Le premier ministre François Legault a longtemps hésité à imposer le port du masque dans les lieux publics. En entrevue avec notre Bureau parlementaire en juin dernier, il s’était même carrément opposé à cette avenue. « Je pourrais si je pensais que c’était bon, mais je ne pense pas que ça serait bon », avait-il déclaré. 

Mais depuis, une légère remontée du nombre de nouveaux cas quotidiens, ainsi que les nombreux déplacements interrégionaux prévus durant les vacances de la construction qui ont débuté hier, l’ont convaincu de changer son fusil d’épaule. D’autres États en Amérique du Nord, de même que la France, imposeront également une telle mesure. 

« Si tout le monde respecte le deux mètres et porte un masque, il n’y en aura pas de problème et [...] on ne sera pas obligés de revenir en arrière dans le confinement. Donc, je fais une demande spéciale à tous les Québécois de respecter les consignes », a déclaré le premier ministre François Legault lors d’un passage sur la Côte-Nord hier. 

Les bars demeureront ouverts

Par contre, Québec a reculé sur l’idée de fermer à nouveau les bars, comme François Legault l’avait évoqué jeudi. 

Selon la santé publique, les débits de boisson ne sont pas la principale cause de la résurgence du virus. « On s’est rendu compte que la majorité des cas, il y en a encore 141 aujourd’hui, ce n’était pas des gens qui avaient fréquenté des bars. Le problème principal, c’est un problème de rassemblements privés », expliquait M. Legault hier. 

« Donc, la santé publique ne nous recommande pas de fermer les bars », dit-il.  

François Legault a rappelé qu’une limite de 10 personnes doit être respectée à l’intérieur ou à l’extérieur d’un domicile privé. Une surveillance policière accrue sera d’ailleurs exercée au cours des prochains jours, et les délinquants s’exposent à des amendes.   

Outre les soirées privées, les travailleurs de la santé comptent pour une importante partie des nouveaux cas d’infection. « Sur les 141 cas aujourd’hui, il y a 97 cas qui sont des gens qui ont été testés positifs dans le réseau de la santé », souligne le premier ministre. 


Le sondage SOM a été mené du 14 au 16 juillet auprès de 794 personnes à partir d’un échantillon probabiliste par internet, téléphone cellulaire et fixe, ainsi que d’un panel externe. Les données ont été pondérées pour refléter la population québécoise.

Moins populaire chez les 18-24 ans   

  • Une faible majorité (52 %) des 18-24 ans est en faveur du port du masque obligatoire.   
  • Il s’agit du plus bas taux d’approbation parmi les diverses tranches d’âge.   
  • Parmi les autres groupes d’âge, l’appui oscille plutôt entre 73 % et 81 %.   
  • Durement frappée par la pandémie, la grande région de Montréal recueille le plus fort taux d’approbation, à 82 %.   
  • La grande région de Québec, elle, appuie la mesure dans une proportion de 76 %. Ailleurs au Québec, 69 % des citoyens voient la nouvelle directive d’un bon œil.   
  • Au total, 90 % des répondants estiment que le masque permet de protéger les autres contre la COVID-19.   
  • 75 % des Québécois croient également que le couvre-visage permet de se protéger soi-même contre le virus.     

Source : Sondage SOM