/lifestyle/psycho
Navigation

Pour une sexualité saine et responsable à l’adolescence

Coup d'oeil sur cet article

L’adolescence étant une période de changements, il arrive très souvent que se côtoient émotions diverses et grands questionnements. Les parents ont un rôle important dans de nombreuses sphères de vie et de développement de leurs enfants, y compris au niveau de l’éducation sexuelle. Or, même si des études tendent à démontrer qu’une bonne communication entre les parents et les adolescents contribue au développement d’une sexualité plus responsable (en matière de prévention des ITSS et des grossesses), voire plus tardive chez les jeunes, des malaises subsistent ! Voici donc certaines astuces pour faciliter la discussion.

Conversations régulières

Plusieurs personnes ressentent un malaise quant au fait de parler de sexualité avec leurs jeunes, c’est souvent d’ailleurs une des raisons évoquées pour ne pas en discuter. Mais ne nous leurrons pas, de nombreux ados ne sont guère plus confortables à l’idée d’entendre des concepts liés ce sujet sortir de la bouche de leurs parents ! À cet égard, il est essentiel de savoir doser l’information transmise ainsi que le moment de le faire. De façon générale, le malaise sera présent si l’une ou l’autre des parties se sent dans l’obligation de partager une tranche de vie. Ce n’est absolument pas nécessaire. Comme parent/tuteur, vous n’avez pas à connaître les détails intimes de la vie de vos enfants, et l’inverse est tout aussi vrai (l’ado de connaître les vôtres). Une fois cette pression enlevée, le sujet peut être abordé au même titre qu’un autre, c’est-à-dire sans sous-entendus. Il faut laisser de la place pour recevoir les états d’âme au besoin, mais aussi recadrer des propos et orienter vers les bonnes ressources.

Comme pour bien des notions en matière d’éducation en général, l’éducation à la sexualité gagne à être dite et répétée. La constance du discours permet non seulement de s’assurer de la transmission de valeurs familiales importantes, mais également de valider et de bonifier les informations apprises. C’est pourquoi le mode « conversation » est à privilégier avec les adolescent.e.s en matière de sexualité, car cela offre de belles possibilités d’échanges verbaux : que ce soit pour partager des opinions ou bâtir un argumentaire visant le développement d’un meilleur jugement concernant de multiples situations.  

S’il est important de mettre l’accent sur des concepts clés, telles la prévention et la promotion de la santé, il est tout aussi essentiel de s’assurer d’adopter un discours qui n’est ni accusateur ni moralisateur ou jugeant. La sexualité est globale (parce qu’elle ne se vit pas uniquement dans le corps ou les organes génitaux), positive, inclusive, permet un épanouissement de soi et doit être abordée avec respect et en toute conscience du développement psychosexuel et cognitif de l’enfant/adolescent. Et c’est dans cette optique qu’elle peut être abordée au quotidien. 

Puisqu’il est important d’assurer une présence et un soutien, vous aurez avantage comme parent/tuteur à déterminer vos limites afin de pouvoir rediriger votre ado vers des ressources fiables lorsqu’il a besoin d’aide ou d’éclairage et que vous vivez des malaises à en discuter. Alors, l’ado ne restera pas sans réponses, ce qui lui permettra d’avoir le plus d’outils possible en main pour prendre les meilleures décisions pour sa santé et son bien-être.